Retour

Journée internationale des femmes : Conférence sur “Les femmes et la gouvernance locale” en Arménie

Coopération Yerevan (Arménie) 7 mars 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Journée internationale des femmes : Conférence sur “Les femmes et la gouvernance locale” en Arménie

A l’occasion de la journée internationale des femmes, le Congrès co-organisait une conférence sur « Les femmes et la gouvernance locale »,  le 7 mars 2018 à Yerevan (Arménie), en partenariat avec le Ministre de l’administration territoriale et du développement arménien, l'Agence allemande pour la Coopération Internationale, l’Agence américaine pour le développement international, le Programme des Nations Unies pour le développement, l’Ambassade de Suède en Arménie et l’Association des Communautés d’Arménie (CAA). Les discussions ont porté sur les mécanismes juridiques en faveur d’une émancipation économique des femmes comme prérequis ou facteur contribuant à leur participation politique.

S’adressant aux participants, Carla DEJONGHE (Belgique, GILD), Membre du Congrès et députée du Parlement régional de Bruxelles-Capitale, a mis l’accent sur l’importance de l’implication des femmes dans la politique locale afin « de veiller à ce que les besoins à la fois des femmes et des hommes soient  pris en compte lors du développement et de la mise en œuvre des politiques publiques ».

Le président de la CAA et chef de la délégation Arménienne auprès du Congrès, Emin YERITSYAN, a souligné, quant à lui, l’importance du rôle que tiennent les femmes  au sein des gouvernements locaux et dans la vie politique en générale. « La participation des femmes au processus décisionnel est indispensable pour une société démocratique. Aussi, le gouvernement arménien devrait instaurer des quotas de genre dans les élections locales afin d’agir contre la diminution de la représentation des femmes au sein des instances de gouvernance locale ». A cet égard, la CAA a adressé une déclaration au gouvernement arménien en faveur d’un système électoral proportionnel avec des quotas de genre.

A la veille de la conférence, le Congrès et la CAA ont organisé un atelier à l’intention des  jeunes leaders locaux, afin de les sensibiliser aux principes et aux politiques visant à améliorer la représentation des femmes dans les collectivités locales. Par ailleurs, les participants ont tenu un échange de vues avec Carla DEJONGHE sur les outils et mécanismes qui tiennent compte des besoins et des préoccupations des hommes et des femmes dans la prise de décision politique.

Le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux a co-organisé cette conférence dans le cadre du projet « Soutien institutionnel à l’Association des Communautés d’Arménie », mis en œuvre par le bureau du  Conseil de l’Europe à Erevan, et financé par le Gouvernement suisse et le Conseil de l’Europe. Ce soutien s’insère dans le programme quadriennal intitulé « Amélioration du système de gouvernance locale », coordonné par l’Agence suisse pour le développement et la coopération.

L’Arménie a adhéré au Conseil de l'Europe en 2001 ; elle a ratifié en 2002 la Charte européenne de l’autonomie locale, entrée en vigueur le 1er mai 2002, et en 2013 son Protocole additionnel sur le droit de participer aux affaires d’une collectivité locale. Les Etats qui ont ratifié la Charte sont liés par ses dispositions. La Charte impose aux Etats de veiller à l’exercice effectif d’un nombre minimum de droits qui constituent le fondement européen de l’autonomie locale. Le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe garantit le respect de ces principes.