Jeunes délégués Strasbourg, France 27 octobre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Rajeunir la politique : les projets réalisés par les délégués jeunes salués par les membres du Congrès

Avec 1300 participants dans divers pays européens et plus de 10 000 personnes impliquées indirectement, les projets des délégués jeunes ont impressionné par la maturité et le sérieux de leurs approches, mais aussi par l’enthousiasme et l’esprit d’innovation qui ont contaminé leurs ainés. « C’est une cure de rajeunissement incroyable ! » s’est réjoui Marc Cools (Belgique, ILDG) qui a proposé à ses collègues de sérieusement envisager à intégrer les jeunes dans les organes officiels de leurs communes sur le même principe qu’au Congrès. Qu’ils soient menés sous forme de recherche, de présentations des activités du Congrès et du Conseil de l’Europe, d’ateliers ou de divers évènements, tous les projets ont popularisé d’une manière inédite le travail du Congrès tout en inspirant de futures vocations politiques, éducatives ou de communication dans le domaine des droits de l’homme et de la démocratie participative. 

Comment ne pas se reconnaître dans la démarche sensible et humaniste du projet présenté par la déléguée jeune Ioana Livadariu (Roumanie) qui a créé un programme expérimental apprenant aux enfants en maternelle La joie de choisir. « L’éducation commence au premier jour et pas à 18 ans », a-t-elle souligné en expliquant que son projet de 3 jours, réalisé dans une école maternelle à Bucarest, pourra servir d’exemple à d’autres écoles qui aimeraient habituer les petits à voter, prendre des décisions de manière consensuelles et travailler en équipe. Faire découvrir très tôt aux enfants un large éventail de valeurs qui sous-tendent la démocratie, telles que la liberté d’expression, l’égalité et la coopération, l’inclusion et la solidarité, pourraient donner des résultats étonnants et augmenter sensiblement à l’avenir la participation des jeunes dans les organes de la démocratie locale et régionale.

Pour cela, comme l’a rappelé la jeune déléguée Andžela Rudzīte (Lettonie), encore faudrait-il que des progrès soient faits dans l’attribution des budgets spécifiques. Sa recherche sur La participation des jeunes dans les communes de son pays a montré que seulement 23% des municipalités lettones ont un budget explicitement prévu pour la participation des jeunes dans la démocratie locale. Envoyé au ministère de l’Education, son travail pourra aider les autorités nationales à améliorer l’application de la Charte européenne révisée qui prévoit la participation des jeunes dans le processus décisionnel au niveau local et régional.

Le projet d’Elena Manso Palao (Espagne) Voice & Vote a impressionné les délégués justement par sa détermination d’explorer concrètement trois manières différentes de faire participer les jeunes dans la vie politique madrilène et européenne: la voie institutionnelle où il a fallu « beaucoup de ténacité » pour arriver à obtenir le feu vert du Conseil municipal de Madrid ; la voie médiatique qui a très rapidement suscité l’enthousiasme d’une radio ; et enfin, la présentation devant les étudiants de l’Université Juan Carlos des activités du Congrès et de ses délégués jeunes.  La diffusion hebdomadaire d’une émission sur l’antenne régionale de l'une des chaînes radio les plus écoutées d'Espagne - Cadena SER, qui invitait des jeunes à partager leurs expériences de participation à la politique locale, a été un franc succès pour Voice & Vote. Sans parler du fait que ses participants restent en contact et continueront à collaborer. C’est le cas également des 130 participants à la Conférence sur la bonne gouvernance, la protection des droits de l’homme et la participation des jeunes en Europe qui s’est tenue à Thessalonique le 23 septembre 2022. Organisée par le jeune délégué Prodromos Tzounopoulos en coopération avec l’université de Macédoine, l’ONU, l’Unesco et le Club des jeunes de Thessalonique, elle a touché des centaines de personnes qui se sont familiarisées avec le travail du Conseil de l’Europe et du Congrès. En effet, une des recommandations que les délégués jeunes ont adressées lors du débat est d’améliorer la visibilité du Congrès et de son programme avec les délégués jeunes, bien moins connu par le grand public que le programme analogue de l’ONU.

« Si vous êtes les leaders de demain, je me sens rassuré ! », a conclu Jose Benlloch Fernandez (Espagne, SOC/G/PD) en appuyant les propos d’un grand nombre de ses collègues qui ont exprimé leur admiration et leur soutien inconditionnel au travail impressionnant réalisé par les délégués jeunes du Congrès.

Depuis 2014, le Congrès invite des jeunes de 18 à 30 ans, venus d’horizons différents, à participer à ses sessions, chacune des 46 délégations nationales accueillant un délégué jeune pour une année civile. Lors de la 43ème session du Congrès, la génération 2022 des jeunes délégués a présenté en Hémicycle les 21 projets réalisés sur le terrain au terme de leur mandat. Un bilan plus que réussi qui témoigne du succès de la politique d’intégration des jeunes, mise en œuvre par le Congrès.

 Vidéo du débat

 Résumés des projets de terrain des jeunes délégués

****
43e Session

Ordre du jour - Dossier web Multimédia (Retransmission en direct, interviews, vidéos et photos)

DOCUMENTS DOCUMENTS
iNTERVIEWS MEDIABOX iNTERVIEWS MEDIABOX
ELECTIONS ELECTIONS
CONTACTS CONTACTS

Service de la Séance
Dolores Ríos Turón
+33 (0)3 88 41 34 51
[email protected]

Unité de communication institutionnelle
Saïda Théophile
Email