Retour

James Moloney : "Nous devons donner aux jeunes une place de premier plan dans les forums d'élaboration des politiques nationales et internationales"

Jeunesse Mollina, Espagne 13 septembre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Photo prise lors de la 21ème édition de l’Université de la jeunesse et du développement (UYD 2022), Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe

Photo prise lors de la 21ème édition de l’Université de la jeunesse et du développement (UYD 2022), Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe

Lors de l'ouverture de la 21ème édition de l'Université de la jeunesse et du développement (UYD), organisée par le Centre Nord-Sud du Conseil de l'Europe le 12 septembre 2022 à Mollina (Espagne), James Moloney (Irlande, GILD), Vice-président de la Commission des questions d'actualité et rapporteur du Congrès sur la jeunesse rurale, a souligné l'importance "d'intégrer la jeune génération dans la gouvernance", conformément aux valeurs et aux normes du Conseil de l'Europe et de l'Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable.

"Le travail de jeunesse revêt de nombreuses formes et ne rentre pas dans un moule unique", a souligné M. Moloney, en présentant les activités du Congrès dans ce domaine. Parmi celles-ci figure l'initiative "Rajeunir la politique", un programme qui permet aux jeunes délégués des 46 États membres de participer aux sessions et réunions du Congrès. Plus récemment, le Congrès a adopté un rapport sur le travail de jeunesse, ainsi que des lignes directrices encourageant les autorités locales et régionales à impliquer la jeunesse dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD).

M. Moloney a également présenté le rapport sur l'avenir des jeunes dans les zones rurales et a fait part de certains des combats spécifiques que les jeunes des zones rurales doivent mener, tels que l'accès à l'éducation et à l'emploi, la fourniture de services, et les possibilités moindres que leurs homologues urbains de participer à la vie publique et politique. Pour relever ces défis, le Congrès préconise d'aller à la rencontre des jeunes là où ils se trouvent, de s'engager avec eux de manière intersectionnelle et d'écouter leurs réactions, par exemple, en s'engageant auprès des organisations de jeunesse rurales pour mieux comprendre leurs besoins et en créant des conseils consultatifs de jeunesse.

"Quel meilleur moyen de mettre en œuvre les objectifs de développement durable et d'assurer un avenir durable que d'impliquer la jeune génération, qui représente à la fois le présent et l'avenir", a-t-il conclu.

Voir aussi : La participation des jeunes

La 21ème édition de l'Université de la jeunesse et du développement (UYD) a rassemblé plus de 235 travailleurs de jeunesse, animateurs de jeunesse, décideurs, experts du domaine et représentants institutionnels. Cette année, les 10 activités étaient axées sur l'objectif 16 du développement durable des Nations Unies "le rôle des jeunes dans la promotion de sociétés pacifiques et inclusives".


suivez-nous suivez-nous