Retour

Les anciens présidents du Congrès échangent avec le Bureau actuel

70e anniversaire Strasbourg, France 1 octobre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Les anciens présidents du Congrès échangent avec le Bureau actuel

« Depuis l’établissement du Congrès dans sa forme actuelle en 1994, nous n'avons cessé d'améliorer notre efficacité et d'adapter nos politiques aux besoins des Etats membres du Conseil de l'Europe », a déclaré Anders Knape, Président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, lors du « Séminaire sur l’histoire, les réalisations et les perspectives du Congrès ». Le séminaire, qui s'est tenu le 1er octobre à Strasbourg à l'occasion de la célébration du 70e anniversaire du Conseil de l'Europe, a réuni les anciens présidents du Congrès, un ancien secrétaire général et les membres actuels du Bureau.

Le Président a présenté les principales activités du Congrès, en particulier dans le domaine de la coopération, du suivi de la Charte européenne de l'autonomie locale et de l'observation des élections locales et régionales. Les participants ont ensuite été invités à partager leurs points de vue sur les réalisations du Congrès, les défis auxquels les autorités locales et régionales sont confrontées aujourd’hui et leurs attentes pour l’avenir.

« Pour aborder les questions sociopolitiques actuelles, il faut repartir de la base, c'est-à-dire du niveau local, et faire avancer la coopération entre tous les niveaux de gouvernance », a souligné Giovanni Di Stasi, Président de 2004 à 2006. Son successeur Halvdan Skard a ajouté que la démocratie territoriale joue un rôle essentiel dans la construction d'un avenir meilleur pour l’Europe ; il est donc fondamental que les collectivités soient reconnues comme des « partenaires égaux » par leurs homologues nationaux.

« Nos acquis doivent nous motiver à intensifier nos actions. Les défis auxquels nous sommes confrontés évoluent sans cesse, donc nous devons toujours être en mesure d’y faire face », a souligné Gudrun Mosler-Törnström, Présidente de 2016 à 2018. « Le Congrès est une source précieuse de savoir-faire que nous devons exploiter au maximum, en particulier pour rajeunir la scène politique. L'action dans le domaine de la jeunesse doit être l'un de nos principaux axes car elle est l'héritage que nous laissons à ceux qui suivront un jour nos traces », a-t-elle conclu.

A l’issue du séminaire, les anciens Présidents ont adressé une déclaration à la nouvelle Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe Marija Pejčinović Burić en l’encourageant à donner au Congrès la priorité politique qu’il mérite et les moyens qui lui sont nécessaires pour accomplir sa mission.

Les participants ont par ailleurs suivi le discours prononcé par le Président de la République française Emmanuel Macron devant l’Assemblée parlementaire ainsi que la cérémonie du 70e anniversaire du Conseil de l’Europe à l’Opéra de Strasbourg.

 

Voir aussi :

Seminar on the Congress' history, achievements and perspectives