Retour

 « Les pouvoirs locaux et régionaux sont indispensables pour atteindre cet idéal commun d’une Europe des droits de l’homme », déclare Harald Bergmann à l’occasion de la Journée des droits de l’homme

Journée des droits de l'homme 10 décembre 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
 « Les pouvoirs locaux et régionaux sont indispensables pour atteindre cet idéal commun d’une Europe des droits de l’homme », déclare Harald Bergmann à l’occasion de la Journée des droits de l’homme

« Chaque année, nous célébrons la Journée des droits de l’homme, le 10 décembre, une occasion de réaffirmer l’importance de protéger les droits inhérents aux 835 millions d’européens » a déclaré Harald Bergmann (Pays-Bas, GILD), porte-parole thématique du Congrès sur les droits de l’homme.

« Cette année nous avons également célébré le 70e anniversaire de la Convention européenne des droits de l’homme qui a été l’occasion pour les Etats membres de renouveler leur attachement aux droits et libertés fondamentales garantis par ce texte. Cet anniversaire a marqué la nécessité de mettre ces droits au cœur des actions menées dans le cadre de la gouvernance à multi-niveau en particulier dans la lutte contre la crise sanitaire, en veillant à protéger les populations vulnérables et garantir les droits sociaux. Les pouvoirs locaux et régionaux, pour garantir la mise en œuvre des droits de l’homme au plus près des citoyens, surtout en période de crise, sont indispensables pour atteindre cet idéal commun d’une Europe des droits de l’Homme » a souligné le porte-parole. « Intégrer les droits de l’homme aux niveaux les plus proches des citoyens permet de renforcer la cohésion sociale et la confiance des citoyens dans leurs institutions » a-t-il ajouté.

Dans le cadre de son plan d’action pour promouvoir les droits de l’homme, le Congrès veille à promouvoir la dimension territoriale des droits de l’homme à travers ses travaux statutaires – en particulier lors du monitoring de la Charte européenne de l’autonomie locale – et ses activités de coopération et thématiques. Ces dernières s’inscrivent notamment dans la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'agenda 2030 des Nations Unies, et en particulier de l’ODD 16, qui vise à assurer le respect des droits de l'homme et l’accès à la justice pour tous.

Le Congrès a également adopté le 2e volume de la série des Manuels sur les droits de l’homme pour les élus locaux et régionaux consacré aux droits sociaux. Les questions de santé, éducation, travail, logement, sécurité ainsi que l’inclusion et l’intégration sociale étroitement liées au principe de non-discrimination seront abordées avec un focus sur l'impact de la pandémie Covid-19. Le 1er volume, publié en 2018 est consacré au droit à la non-discrimination, à l’égard des réfugiés, des demandeurs d'asile, des migrants et PDI, des Roms et gens du voyage et des LGBTI.

« La réalisation des droits de l’homme permet de créer des sociétés justes et résilientes. Nous invitons tous les acteurs aux échelons local et national de s’inspirer de ces expériences réussies pour faire des droits de l’homme une réalité au sein de nos villes et de nos régions, » a conclu le porte-parole thématique.

 

 

Cette année, la Journée internationale des droits de l'homme correspond au 72e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Le 10 décembre 1948, l’Assemblée générale des Nations Unies a en effet adopté un document qui reconnaît un ensemble de droits fondamentaux à tout être humain, indépendamment de sa couleur de peau, de son sexe, de sa religion ou de son origine nationale ou sociale. Il s’agit d’une initiative qui a permis de franchir une étape importante en matière de protection des droits de l'homme.


suivez-nous suivez-nous