Retour

Xavier Cadoret : « La e-gouvernance au niveau local permet de renforcer la confiance des citoyens en leurs représentants »

Partenariat Sud-Med Réunion à distance 9 décember 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Xavier Cadoret : « La e-gouvernance au niveau local permet de renforcer la confiance des citoyens en leurs représentants »

« Le recours à la e-gouvernance par les autorités locales permet d’associer les citoyens à la prise de décision concernant le budget, les commandes et contrats publiques, ainsi que de développer des services publics efficaces et rapides répondant aux besoins de la population, » a déclaré Xavier Cadoret (France, SOC/V/DP), Vice-Président du Congrès, lors du Congrès annuel de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) de la Tunisie, le 9 décembre 2020.

S’exprimant à la table ronde sur l’intégrité et la transparence à l’ère de la révolution numérique, le Vice-président a souligné que la e-gouvernance appliquée au niveau local permet de lutter contre la corruption et renforce la démocratie et la confiance des citoyens en leurs représentants.  « La lutte contre la corruption et la promotion de l’éthique est l’un des axes prioritaires de la coopération entre le Congrès et la Tunisie, » a-t-il ajouté.

M. Cadoret a remarqué que la décentralisation en cours en Tunisie a mis en avant la volonté de lutter contre la corruption, particulièrement présente au niveau local étant donné la nature des compétences exercées et les revendications des citoyens sur le devoir de redevabilité et de transparence de leurs institutions et de leurs représentants locaux. « Le recours aux nouvelles technologies par les autorités locales et régionales accentué par la crise de COVID-19 renforce aussi la volonté du pays de poursuivre ses efforts contre la corruption et d’établir un gouvernement ouvert, tel qu’inscrit dans la Constitution et le Code des collectivités dans le pays » a surligné le Vice-président.

Il a salué les municipalités tunisiennes engagées dans la e-gouvernance grâce au programme local de l’Open Government Partnership, dont les efforts ont permis de fournir plusieurs services municipaux en ligne, et réaffirmé l’engagement du Congrès, dans le cadre de son Partenariat Sud-Med, d’accompagner les réformes territoriales et de renforcer la gouvernance décentralisée en Tunisie afin d’aider les élus locaux et régionaux tunisiens ainsi que leurs associations dans la mise en œuvre de leurs compétences et des principes de la bonne gouvernance, mais également d’assurer que leurs intérêts soient justement pris en compte par les autres niveaux de gouvernance.

 

 

Cette activité s’inscrit dans le cadre du programme de Partenariat Sud-Med adopté par le Congrès en 2017 dont la finalité est d’accompagner les réformes territoriales et de renforcer la gouvernance décentralisée dans les pays voisins bénéficiaires. Ce programme contribue à la réalisation des volets local et régional de la politique du Conseil de l’Europe à l’égard des régions voisines, en particulier des Partenariats de voisinage avec le Maroc et avec la Tunisie (2018-2021). Les activités organisées dans ce cadre bénéficient du soutien financier du Liechtenstein, de la Norvège et de l’Espagne


suivez-nous suivez-nous