Retour

Géorgie : renforcer les droits de l'homme par le dialogue entre les autorités locales et le Défenseur public

Coopération Georgie 6 juin 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Géorgie : renforcer les droits de l'homme par le dialogue entre les autorités locales et le Défenseur public

Les autorités locales géorgiennes et le Défenseur public de Géorgie, Nino Lomjaria, ont tenu une table ronde le 6 juin 2022 sur le rapport du Défenseur public concernant la situation des droits de l'homme et des libertés en Géorgie pour 2021 et sur les recommandations adressées aux autorités locales.

Si le Défenseur public présente régulièrement ses rapports annuels au Parlement géorgien, c'est la première fois qu'un tel dialogue est établi directement au niveau local. L'objectif est de renforcer la coopération entre tous les niveaux de gouvernance pour la protection des droits de l'homme en encourageant des échanges réguliers entre le Défenseur public et les autorités locales pour une meilleure prise en compte de ses recommandations au niveau territorial.

La table ronde a été organisée par le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux en collaboration avec l'Association nationale des pouvoirs locaux de Géorgie (NALAG) dans le cadre du projet de coopération du Congrès dans le pays. Elle a réuni des membres du Bureau exécutif de NALAG, des représentants du Bureau du Défenseur Publique, ainsi que des membres du Forum d'échange développé dans le cadre du projet - une plateforme unique de dialogue pour les autorités locales afin de relever les défis de l'amélioration de l'inclusion sociale, de la promotion de l'égalité des chances et de l'intégration de la perspective de genre dans l'action politique locale.

Voir aussi :

Cet événement est organisé dans le cadre du projet "Renforcer la démocratie participative et les droits de l'homme au niveau local en Géorgie", mis en œuvre par le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux et la Direction générale de la démocratie, Division des élections et de la démocratie participative, dans le cadre du Plan d'action du Conseil de l'Europe pour la Géorgie 2020-2023 avec la contribution financière de la Coopération autrichienne au développement. Le projet vise à renforcer les cadres institutionnels de la participation citoyenne, à soutenir les autorités locales et leur association nationale dans leurs efforts pour protéger et promouvoir les droits de l'homme et à faire en sorte que les organisations de la société civile aient un réel impact sur la prise de décision locale.


suivez-nous suivez-nous