Retour

John Warmisham : « Nous, élus locaux et régionaux, avons une responsabilité particulière dans l’inclusion des Roms et des Gens du voyage »

Alliance Roms Édimbourg 9 octobre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
John Warmisham : « Nous, élus locaux et régionaux, avons une responsabilité particulière dans l’inclusion des Roms et des Gens du voyage »

Dans le cadre du lancement du plan d'action conjoint du gouvernement écossais et du COSLA, le vice-président du Congrès John Warmisham a participé à un événement intitulé « Des mots à l’action : Améliorer la vie des Tsiganes et des voyageurs écossais », à Edinburgh, le 9 octobre 2019. M. Warmisham a présenté les actions mises en œuvre par le Congrès en faveur de l’inclusion des Roms et des Gens du voyage et développées autour de quatre axes.

L'Alliance européenne des villes et régions pour l’inclusion des Roms, initiée par le Congrès, regroupe aujourd’hui plus de 120 villes. Elle vise à créer des réseaux nationaux entre maires pour échanger leurs expériences et leurs bonnes pratiques.

Le Congrès promeut également la Déclaration contre l'antitsiganisme, un texte qui permet aux élus locaux et régionaux des 47 Etats membres de prendre position contre la discrimination envers les Roms. A ce jour, elle a été signée par 122 élus locaux ou régionaux de 34 pays.

En outre, le Prix Dosta ! du Congrès est attribué tous les deux ans à trois municipalités d'Etats membres du Conseil de l'Europe qui ont mis en œuvre des initiatives pour assurer l'intégration à long terme des Roms sur leur territoire.

Enfin, le Congrès a publié un Manuel sur les droits de l’homme pour les élus locaux et régionaux, qui comprend un chapitre consacré aux droits des Roms. Il présente un rappel du cadre juridique et du rôle que peuvent jouer les collectivités territoriales, ainsi que des bonnes pratiques mises en œuvre dans plus plusieurs pays.

« Toutes ces actions sont fondées sur la conviction que c’est au niveau le plus proche des citoyens que l’on doit agir. Nous, élus locaux et régionaux, avons une responsabilité particulière pour garantir lutter contre les discriminations et garantir la mise en œuvre des droits des Roms, » a conclu le vice-président du Congrès.