Retour

Mécanismes innovants, cadres juridiques, quotas et formations : des pistes pour l’égalité des genres au niveau local en Ukraine et en Géorgie

Coopération Strasbourg, France 28 Novembre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Mécanismes innovants, cadres juridiques, quotas et formations : des pistes pour l’égalité des genres au niveau local en Ukraine et en Géorgie

« Il faut imaginer des mécanismes innovants en matière de parité entre les genres, développer un cadre juridique pour protéger les femmes contre le machisme en politique, mais aussi légitimer les quotas et sensibiliser les enfants dès l’école primaire et intégrer la sexospécificité dans les programme d’éducation dès la maternelle », autant de pistes suggérées par une trentaine de représentants de collectivités territoriales ukrainiennes et géorgiennes lors de l’atelier sur « L’égalité de genre au niveau local: favoriser la participation et l’égalité des chances » organisé le 22 novembre 2018 par le Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l’Europe.

Les échanges interactifs ont permis aux élus et agents de collectivités locales de travailler en groupe et de réfléchir aux moyens qui amèneraient un changement au niveau local en matière d'égalité de genre et d’égalité des chances dans leur pays respectifs. Ils ont débattu des défis, des stéréotypes et freins culturels, ainsi que des moyens de les dépasser en proposant de mettre en œuvre des initiatives concrètes au sein de leurs collectivités : formations, campagne de communication dans les écoles, sensibilisation aux bénéfices économiques de la parité, actions auprès des médias et engagement des ONG et de la société civile, parmi d’autres.

Les participants ont insisté sur la responsabilité de chaque citoyen, autant des hommes que des femmes, et sur la nécessité d’une sensibilisation continue à tous les niveaux, deux conditions pour éliminer les stéréotypes machistes et les réflexes liés à une culture patriarcale qui laisse entendre que la femme doit avant tout s’occuper des enfants et de la famille. « Le fait que l’Ukraine et la Géorgie travaillent de concert sur cette thématique peut être un atout dans nos pays respectifs pour faire avancer la cause de l’égalité des sexes » ont-ils souligné.

L’Association des villes ukrainiennes et l’Association nationale des autorités locales de Géorgie ont présenté leurs activités respectives en matière de promotion de l’égalité entre les genres – notamment la promotion de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale – et des initiatives en vue d’harmoniser les législations nationales avec des objectifs de parité.

S’agissant de l’Ukraine, les participants ont salué l’adoption de plusieurs textes par le gouvernement pour accélérer la mise en œuvre des normes internationales applicables en matière d’égalité entre femmes et hommes. Cela passe aussi par une meilleure protection des femmes contre la violence domestique fondé sur un cadre juridique en accord avec les principes de la convention d’Istanbul, notamment en matière de prévention, de protection des victimes et de poursuite des auteurs.

L’atelier a permis aux participants de consolider un réseau d’échange de savoirs et d’expériences. Celui-ci leur permettra de partager les résultats de leurs projets respectifs élaborés à la fois durant l’atelier et lors de leur participation à l’édition 2018 du Forum mondial de la démocratie.

L’atelier a été organisé par le Congrès en marge du Forum Mondial de la Démocratie (19-21 novembre 2018) consacré au thème « Femmes/Hommes : Même combat ? » et auquel ont participé les délégations ukrainienne et géorgienne. Il s’inscrit dans le prolongement des rencontres entre les autorités locales de Géorgie et d’Ukraine, notamment à l’occasion du 5e Sommet mondial du le Partenariat pour un gouvernement ouvert qui s’est tenu à Tbilissi, Géorgie, en juillet 2018 et afin de mettre en œuvre le Mémorandum d’entente signé entre l’Association des villes ukrainiennes et l’Association nationale des pouvoirs locaux de Géorgie en juin 2017.

Cette visite d'étude a été organisée dans le cadre du projet « Renforcer la démocratie et générer la confiance au niveau local en Ukraine », mis en œuvre dans le cadre du Plan d'action du Conseil de l'Europe pour l'Ukraine 2018-2021. L’objectif est d’améliorer la qualité de la démocratie locale en Ukraine en renforçant les cadres institutionnels et en soutenant les autorités locales et leurs associations nationales dans leurs efforts pour promouvoir une prise de décision éthique et une gouvernance locale plus citoyenne, inclusive, réactive et transparente.

Contacts:

Marité MORAS, Cheffe d’Unité, Service de Coopération et Relations extérieures, Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, Tel: +33 3 88 41 22 33

Svitlana GRYSHCHENKO, Cheffe de projet, Bureau du Conseil de l'Europe en Ukraine, Tel: +380 96 340 13 83