Retour

Janos HERMAN, ambassadeur de l’UE: «Le partenariat pour une bonne gouvernance sert nos objectifs communs»

co-operation Tbilisi, Georgia 6 December 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Janos HERMAN, ambassadeur de l’UE: «Le partenariat pour une bonne gouvernance sert nos objectifs communs»

L'Ambassadeur Janos HERMAN, délégation de l’Union européenne auprès de la Géorgie, s'est adressé aux participants à la Conférence régionale sur «L'éthique et la transparence au niveau local: stratégies et outils» à l'ouverture le 6 décembre 2017 à Tbilissi, en Géorgie. L'événement était organisé par le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux dans le cadre du programme thématique "Renforcement des cadres institutionnels pour la gouvernance locale", financé par l'Union européenne et le Conseil de l'Europe et mis en œuvre par le Conseil de l'Europe. (PGG) 2015-2017 pour l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Géorgie, la Moldavie, l'Ukraine et la Biélorussie.

"Nous voyons aujourd'hui les résultats de la coopération entre l'UE et le Conseil de l'Europe en matière de gouvernance locale, les opportunités et le soutien offerts pour renforcer la transparence et la démocratie participative dans la région du Partenariat oriental" a-t-il déclaré en saluant l’engagement des collectivités locales et leur contribution à ces résultats.

L'ambassadeur HERMAN a également souligné que la gouvernance locale est une question émergente importante en Géorgie et a salué le fait que l'UE et le Conseil de l'Europe - y compris son Congrès des pouvoirs locaux et régionaux - y soient attentifs.

"La Géorgie, à ce stade du développement de sa démocratie, transfère de plus en plus de compétences du niveau central au niveau local. Les autorités locales doivent être préparées à les recevoir et c'est tout l'objectif du programme », a-t-il conclu.

La conférence régionale de Tbilissi a réuni une centaine de maires et d'élus locaux d'Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, République de Moldova, Ukraine et Belarus, y compris de nombreux maires géorgiens nouvellement élus, ainsi que des représentants d'associations nationales de pouvoirs locaux et de la société civile, et des experts. L'objectif était de permettre un échange entre pairs sur les bonnes pratiques visant à promouvoir et renforcer l'éthique, la transparence et la participation citoyenne au niveau local dans ces pays.