Retour

Méthodes délibératives, lutte contre les discours de haine, villes et régions intelligentes et identités régionales à l’ordre du jour de la Commission de la gouvernance

Commission de la gouvernance Strasbourg, France 19 novembre 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Méthodes délibératives, lutte contre les discours de haine, villes et régions intelligentes et identités régionales à l’ordre du jour de la Commission de la gouvernance

Présidée par Jelena Drenjanin, la Commission de la gouvernance du Congrès s’est réunie le 19 novembre 2021 en format hybride, au Palais de l’Europe à Strasbourg et en ligne.

Les membres de la Commission ont examiné et adopté le rapport « Au-delà des élections : l’utilisation des méthodes délibératives dans les communes et les régions européennes ». Les projets de résolution et de recommandation de ce rapport seront soumis à l’adoption de la session du Congrès en mars 2022.

Le rapporteur Karl-Heinz Lambertz (Belgique, SOC/V/DP) a souligné que les méthodes délibératives impliquant les citoyens choisis de manière aléatoire au moyen d’une "loterie citoyenne" pour formuler des propositions aux autorités sont complémentaires à la démocratie représentative. L’utilisation croissante des méthodes délibératives est une réponse à la crise de confiance des citoyens vis-à-vis des institutions démocratiques et du processus politique.

Le rapport met en avant des exemples illustratifs de bonnes pratiques et fournit des lignes directrices pour les communes et les régions, y compris pour les petites communautés. Il explique les principes clefs afin d’assurer le succès du processus délibératif.

La Commission a également tenu un débat sur les villes et les régions intelligentes avec la participation Ralf-Martin Soe, Directeur Fondateur et Chargé de recherches sénior à l’Université de Technologie de Tallinn (Estonie); ainsi que sur les identités régionales et les moyens d’améliorer le dialogue afin de réduire les tensions régionales, avec la contribution de Eva Maria Belser, Co-Directrice de l’Institut du Fédéralisme à l’Université de Fribourg (Suisse) et vice-présidente du Groupe des experts indépendants du Congrès sur la Charte européenne de l’autonomie locale.

En outre, les membres de la Commission ont tenu un échange sur le développement du discours de haine et des infox en ligne et leurs effets sur la démocratie locale, avec la participation Robert Müller-Török, Professeur à l’Université d’Administration Publique et de Finance (Ludwigsburg, Allemagne) et Alexander Prosser, Professeur à Université de l’économie et des affaires de Vienne (Autriche). Ce débat s’inscrit dans le cadre d’un projet de coopération lancé par le Congrès en collaboration avec plusieurs universités et centres académiques européens.

A l’occasion de cette réunion, la Commission a élu Kevin Bentley (Royaume-Uni, CRE) en tant que son 5ème vice-président.

 Page web de la réunion


suivez-nous suivez-nous