Retour

Le Président du Congrès Anders KNAPE s'adresse au Comité des Ministres : "Nous devons regagner la confiance des citoyens"

Comité des Ministres Strasbourg, France 29 novembre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Président du Congrès Anders KNAPE s'adresse au Comité des Ministres :

"La corruption continue de représenter une menace majeure pour la gouvernance locale et régionale et la démocratie en Europe, et les gouvernements et les parlements à tous les niveaux doivent d'urgence s'y attaquer efficacement. Le Congrès continuera d'axer son action sur la prévention - la promotion de normes éthiques plus élevées et de meilleurs mécanismes de protection aux niveaux local et régional, ainsi que sur la transparence. Ce sera l'une des principales priorités de mon mandat ", a déclaré le Président du Congrès Anders KNAPE aux Délégués du Comité des Ministres le 28 novembre 2018. "Le Congrès est la deuxième assemblée politique du Conseil de l'Europe et, en tant que telle, il apporte à cette organisation la deuxième dimension politique de la démocratie, qui est celle de la gouvernance partagée. Sans cette dimension, la démocratie ne peut être complète", a-t-il souligné.

Le Président du Congrès a souligné l'importance de la Charte européenne de l'autonomie locale, outil souple qui permet aux Etats membres de développer cette gouvernance partagée. Il a rappelé le rôle du Congrès pour assurer sa mise en œuvre, dans le cadre du mécanisme général de suivi de la démocratie établi par le Conseil de l'Europe. Anders KNAPE a, par ailleurs, présenté les priorités thématiques de son mandat de deux ans, commencé en novembre 2018, dont la promotion de l'éthique publique, l'égalité des sexes et la participation des jeunes.

"Nous avons l'intention de rester une force dynamique au sein du Conseil de l'Europe ", a-t-il déclaré, faisant référence au processus de réforme en cours au Congrès qui vise à rationaliser son fonctionnement, renforcer son identité institutionnelle et accroître sa flexibilité d'action. "Le Congrès est et continuera d'être l'organe politique qui met en œuvre la dimension locale et régionale des missions et priorités du Conseil de l'Europe ", a-t-il souligné.

Dans cette perspective, le Congrès contribuera à la réflexion sur l'avenir du Conseil de l'Europe qui sera menée par les ministres des Affaires étrangères à Helsinki en mai 2019 et a désigné les présidents de ses deux chambres - la Chambre des pouvoirs locaux et la Chambre des régions - comme rapporteurs. "Le dialogue politique constructif que nous entretenons avec les gouvernements au sein du Comité des Ministres et dans les capitales nous permet de mener à bien nos missions et en particulier nos missions de suivi", a conclu Anders KNAPE.