Retour

Le Congrès conclut une mission de haut niveau en Albanie

Visite de haut niveau Tirana, Albanie 6 février 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La délégation du Congrès avec le Président de la république, M. Ilir META

La délégation du Congrès avec le Président de la république, M. Ilir META

Une délégation de haut niveau du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe, composée du Président du Congrès Anders KNAPE (Suède), de la Présidente de la Chambre des régions, Gunn-Marit HELGESEN (Norvège), et du Président de la Chambre des pouvoirs locaux, Xavier CADORET (France), a effectué une mission à Tirana du 4 au 6 février 2020 pour examiner la situation actuelle de la démocratie locale en Albanie, notamment dans le contexte des élections locales du 30 juin 2019.

La mission a été consacrée à des réunions avec différentes parties prenantes, dont le Président de la République, le vice-ministre de l'intérieur, le président de la commission électorale centrale, le président du groupe parlementaire du parti socialiste, le président du parti démocratique d'opposition, le maire de Tirana, des représentants du corps diplomatique international, des ONG et des associations d'autonomie territoriale ainsi que le défenseur du peuple.

Faisant référence à la situation insatisfaisante qui a suivi les élections locales de l'année dernière, le président du Congrès Knape a rappelé la nécessité pour l'Albanie de poursuivre le processus de réforme. « Il n'y a pas de démocratie qui fonctionne au niveau de l'État sans une démocratie pluraliste et dynamique au niveau local. Le Congrès continuera à soutenir l'Albanie dans ses efforts pour consolider l'autonomie territoriale par le biais d'une évaluation des performances et d'une coopération ciblée. Le renforcement de la consultation entre le gouvernement central et le niveau local ainsi que la lutte contre la corruption revêtent une importance particulière pour le Congrès à cet égard », a déclaré M. Knape.

« Malheureusement, les élections locales de 2019 n'ont pas été propices au renforcement de la démocratie locale en Albanie, mais elles ont conduit à une diminution du pluralisme dans les municipalités et à une nouvelle érosion de la confiance des citoyens dans les institutions de ce pays », a déclaré Gunn-Marit Helgesen, Présidente de la Chambre des régions du Congrès. « Le gouvernement et l'opposition ne doivent pas rester indifférents face à une telle situation et ils doivent agir de manière responsable, en fonction de leurs rôles spécifiques dans le processus démocratique, afin de garantir des élections offrant un choix pluraliste aux électeurs, tant au niveau national que local », a souligné Mme Helgesen.

La prochaine mission de suivi du Congrès concernant la Charte européenne de l'autonomie locale a été annoncée par le Président de la Chambre des pouvoirs locaux, Xavier Cadoret. « Le Congrès sera de retour en Albanie au printemps avec une délégation pour évaluer la situation suite à la réforme administrative-territoriale mise en œuvre depuis 2015. Le rapport qui en résultera sera présenté lors de la session plénière d'octobre à Strasbourg et il fera la lumière sur la mise en œuvre des dispositions de la Charte par l'Albanie, ce qui constitue un jalon important du développement démocratique d'un pays », a conclu M. Cadoret.

Congress high-level visit to Albania