Retour

Andreas KIEFER : « Des associations actives telles que la NALAG sont le trait d’union entre le Congrès et les maires et conseillers locaux »

NALAG Tbilissi, Géorgie 8 decembre 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Andreas KIEFER : « Des associations actives telles que la NALAG sont le trait d’union entre le Congrès et les maires et conseillers locaux »

« La démocratie locale n’est pas un processus statique : elle requiert une amélioration permanente ; elle requiert une vigilance de tous les instants ; très simplement, elle requiert notre attention », a déclaré Andreas KIEFER, Secrétaire général du Congrès, alors qu’il félicitait les maires et conseillers locaux de Géorgie pour leur succès aux élections d’octobre 2017, lors de l’Assemblée générale de l’Association nationale des pouvoirs locaux de Géorgie (NALAG), qui s’est tenue le 8 décembre 2017 à Tbilissi. Aujourd’hui, la NALAG a élu un nouveau président et s’est dotée d’un nouveau Bureau pour un mandat de quatre ans. Représentant la communauté internationale avec l’ambassadeur de l’Union européenne Janos HERMAN, le Secrétaire général du Congrès a réaffirmé que le Congrès continuait de soutenir la NALAG et qu’il était prêt à contribuer à l’élaboration de la stratégie de décentralisation préparée actuellement par le ministère du Développement régional et des Infrastructures. Le nouveau président de la NALAG, Kakha KALADZE, maire de Tbilissi, a exprimé le souhait de coopérer étroitement avec le Congrès. La NALAG a été créée en 2004 sous l’égide du Congrès. S’exprimant devant l’Assemblée générale, le Secrétaire général du Congrès a souligné que les relations entre le Congrès et la NALAG étaient l’exemple d’une réussite. « Les associations actives telles que la NALAG ont toute légitimité pour représenter et défendre les intérêts des collectivités locales dans le cadre du dialogue et des dispositifs formalisés de consultation avec les autorités nationales », a-t-il souligné. M. KIEFER a mentionné deux exemples récents de bonne coopération : l’étude sur les mécanismes actuels de participation citoyenne menée conjointement par la NALAG et le Congrès en vue de renforcer la démocratie participative en Géorgie et le Protocole d’accord entre les Associations de Géorgie, de Moldova et d’Ukraine signé à Kiev en juin 2017 sous l’égide du Congrès. « Ce protocole, nous en sommes convaincus, permettra aux associations d’accroître leur capacité à faire entendre leur point de vue et à proposer des pratiques innovantes dans la région », a-t-il déclaré en conclusion.

Discours (en anglais)

Page web de la conférence

Memorandum d'accord (en anglais)


suivez-nous suivez-nous