Retour

Andreas KIEFER : « Un cadre de consultation régulières entre autorités nationales et locales est une priorité pour la démocratie locale en Arménie »

Coopération Ereva, Arménie 12 septembre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Andreas KIEFER : « Un cadre de consultation régulières entre autorités nationales et locales est une priorité pour la démocratie locale en Arménie »

"Aujourd'hui, dans le contexte de la démocratie participative, le dialogue et les consultations entre les différents niveaux de gouvernement sont une exigence majeure de toute société démocratique ", a souligné le Secrétaire général du Congrès, Andreas KIEFER, lors de l'atelier sur les mécanismes de consultation entre autorités locales et nationales qui s'est tenu à Erevan, Arménie, le 12 septembre 2018.

"Alors que l'Arménie progresse sur la voie de la décentralisation et du renforcement de l'autonomie locale, la question de la mise en place d'un cadre efficace pour des consultations régulières devient l'une des questions prioritaires ", a-t-il ajouté.

Le Secrétaire Général du Congrès a souligné qu’un tel processus de consultation entre autorités locales et nationales est un principe fondamental de la Charte européenne de l’autonomie locale ratifiée par l’Arménie en 2001. La nécessité de sa mise en place effective est également rappelée dans la Recommandation sur la démocratie locale en Arménie, adoptée par le Congrès en 2014, et dans la feuille de route signée avec le Ministre arménien de l’Administration territoriale en 2016.

"Au Congrès, nous apprécions l'engagement du gouvernement arménien à construire un système de gouvernance décentralisée dans ce pays,"  a salué le Secrétaire général du Congrès en mentionnant le nouveau Plan d'action qui sera mis en œuvre en 2019. "Alors que le Congrès s’apprête à évaluer les progrès réalisés depuis la recommandation de 2014, à l’occasion de sa prochaine visite de monitoring en Arménie en 2019, la création d’un tel cadre de consultations régulières et systématiques constituerait l’une des principales réalisations dans la mise en œuvre de notre recommandation et de la Feuille de route, " a-t-il conclu.