Rechercher une news

Gudrun Mosler-Törnström: “engaging with women at the local level is the surest way to secure the participation of women at all levels of government”  [17/03/2017]

“Achieving equal representation between women and men in the political sphere is a persistent challenge” stated Congress President Gudrun Mosler-Törnström at the 61st session of the Commission on the Status of Women, in New York on 16 March 2017. Considering women are still largely underrepresented in local and regional councils, Ms Mosler-Törnström recalled that engaging with women at the local level is the surest way to secure the participation of women at all levels of government. “If we do not make it possible for women to be present in big numbers at the local level, we will not achieve parity in parliaments and governments” she added. In this regard, she set out different solutions such as the implementation of quotas, which is an efficient way to achieve this goal. “Thanks to a 30 per cent quota requirement, from 2011 to 2016, the Congress managed to increase the percentage of women from 31% to 42% among Congress’ members” she commented. “It is on the ground, as mayors and councilors, that elected representatives develop their political profiles. We need proactive local and central governments to work for ensuring women’s presence at local and regional government levels” Gudrun Mosler-Törnström concluded. 

Speech by Gudrun Mosler-Törnström  

<font color='#55563B' size='2'>Gudrun Mosler-Törnström : « Inciter les femmes à s’engager au niveau local est le meilleur moyen d’assurer leur participation à tous les niveaux de gouvernance »</font>

Gudrun Mosler-Törnström : « Inciter les femmes à s’engager au niveau local est le meilleur moyen d’assurer leur participation à tous les niveaux de gouvernance »  [17/03/2017]

« Obtenir une représentation égale entre les femmes et les hommes sur la scène politique est un défi constant », a déclaré la Présidente du Congrès Gudrun Mosler-Törnström lors de la 61e session de la Commission de la condition de la femme, le 16 mars 2017 à New York. Dans un contexte où les femmes sont encore largement sous-représentées au sein des conseils locaux et régionaux, Mme Mosler-Törnström a rappelé qu’inciter les femmes à s’engager au niveau local était le moyen le plus sûr d’assurer leur participation à tous les niveaux de gouvernance. « Si nous ne permettons pas aux femmes d’être présentes en grand nombre au niveau local, nous n’atteindrons pas la parité homme-femme au sein des parlements et des gouvernements », a-t-elle ajouté. Pour ce faire elle a présenté différentes solutions, comme l’imposition de quotas, qui reste une méthode efficace pour atteindre cette parité. « Grâce à la condition d’un quota de 30%, le Congrès a réussi à augmenter le pourcentage de femmes de 31% à 42% des membres du Congrès », a-t-elle fait observer. « C’est sur le terrain, en tant que maires ou conseillers, que les élus - femmes et hommes - déterminent leur profil politique. Les autorités, aux niveaux local et central, doivent par conséquent jouer un rôle proactif afin d’assurer la présence des femmes au sein des instances politiques locales et régionales », a conclu la Présidente du Congrès. 

Discours de Gudrun Mosler-Törnström (en anglais)