Pour que le débat public Dans le présent document et à l’article 28 de la Convention d’Oviedo, le concept générique de « débat public » sert à décrire les échanges discursifs dans la sphère publique (hors contexte professionnel) qui permettent, à titre individuel et collectif, d’identifier, d’examiner et de concilier des intérêts différents dans des domaines qui nous affectent tous (potentiellement). soit effectif, il devrait être à la fois cohérent, utile et respectueux de tous ceux qui sont impliqués. Les participants Les pouvoirs publics, les experts et les citoyens peuvent tous être considérés comme des participants à un débat public. devraient avoir la possibilité d’être entendus et pouvoir constater que leur contribution a été prise en compte, même s’ils ne s’accordent avec aucune des conclusions auxquelles le processus dans son ensemble a pu aboutir.

Le débat public est un processus de communication bidirectionnel. La nature de l’échange (ce qui est communiqué, par qui et à qui) peut varier, et une initiative donnée peut mettre en jeu de multiples types d’échanges.

 Les débats publics peuvent être plus efficaces si l’on s’efforce de respecter certains principes de conception et de conduite du débat.

 Si elles sont efficaces, de telles initiatives créent des possibilités d’agir et favorisent la confiance parmi les citoyens et entre les citoyens et le gouvernement ou les pouvoirs publics.


EXEMPLES :