L’efficacité des systèmes de santé repose dans une large mesure sur la façon dont ils sont perçus, compris, et dont ils suscitent la confiance, ainsi que sur l’accessibilité des services qu’ils proposent, tout en garantissant le respect des droits de l’homme. Tous ces éléments sont très influencés par la connaissance et la maîtrise des questions de santé, ou « littératie en santé ». Un niveau limité dans ce domaine peut avoir des effets préjudiciables. Il s’agit donc d’un facteur social déterminant pour l’état de santé, avec des impacts sur l’utilisation des services de santé, sur les dépenses de santé et sur la façon dont les individus interagissent avec le système de santé. Souvent, et en dépit des investissements réalisés dans les services de santé, un petit nombre de personnes seulement bénéficient d’une aide pour accéder, comprendre, évaluer et utiliser l’information aux fins de naviguer dans ces environnements complexes.

Les systèmes de santé européens rencontrent de nombreux défis, dont des baisses de financement, le vieillissement de la population, l’augmentation de l’immigration, la diversité culturelle, les pénuries de personnel, le placement de patients sur liste d’attente, la coordination des soins, les soins à domicile ou de longue durée, le recours croissant à la technologie et aux services et outils de santé numériques, ainsi que les facteurs de menace pour la santé. La pandémie de Covid-19 a clairement montré que la littératie en santé était une question d’intérêt public. Fortement liée à la fois au contenu et au contexte, elle concerne tous les pays, quel que soit leur niveau de richesse.


BONNES PRATIQUES :

Télécharger le guide

Version complète

Éléments essentiels