Retour

Session de formation en ligne de deux jours sur les grands principes de la bioéthique pour le personnel du Centre national des maladies infectieuses

24-25 mars 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Session de formation en ligne de deux jours sur les grands principes de la bioéthique pour le personnel du Centre national des maladies infectieuses

Session de formation en ligne de deux jours sur les grands principes de la bioéthique pour le personnel du Centre national des maladies infectieuses

Une session de formation en ligne de deux jours sur les grands principes de protection des droits de l'Homme en biomédecine a été organisée les 24 et 25 mars 2022 pour le personnel du Centre national des maladies infectieuses. La session de formation, demandée par le Centre National des Maladies Infectieuses, avait pour objectif de sensibiliser le personnel aux normes européennes de protection des droits de l'Homme en biomédecine consacrées par la Convention d'Oviedo et de renforcer les capacités du personnel leur permettant d'appliquer ces principes dans leur travail quotidien.

La session de formation a été ouverte par la présentation du projet du Conseil de l'Europe sur la "Protection des droits de l'Homme en biomédecine" et des cours HELP du Conseil de l'Europe en tant qu'outil unique d'auto-apprentissage.

Les présentations sur les thèmes du ''Consentement éclairé'', de la ''Confidentialité médicale'', de la ''Recherche biomédicale'', du ''Code de conduite pour les professionnels de la santé'' et ''Aperçu de la jurisprudence de la CEDH concernant les questions de bioéthique, y compris la COVID-19'' ont été faites par des experts internationaux et locaux de premier plan dans le domaine de la biomédecine.

Les présentations substantielles ont été suivies d'une discussion active sur les sujets et les comparaisons avec la législation arménienne dans ce domaine.

La session de formation a été organisée dans le cadre du projet du Conseil de l'Europe sur la ''Protection des droits de l'Homme en biomédecine'' en Arménie.