L'actualité (Edition du Vendredi 23 janvier 2015 | 17:00)

Leen Verbeek : « La Constitution turque devrait tenir compte des intérêts de toutes les parties de la population »

[22/01/2015 15:00:00] Leen Verbeek (Pays-Bas, SOC), Vice-président du Congrès, a participé le 22 janvier 2015 à Ankara (Turquie) à la table ronde intitulée « Vers une nouvelle Constitution pour la Turquie » organisée par la Commission de Venise en partenariat avec le programme TESEV. Soulignant le risque d’une rupture de la confiance entre le gouvernement national, les structures régionales et les collectivités locales, il a déclaré que « l’une des conditions de base pour qu’une Constitution obtienne l’adhésion de toutes les parties de la société est que le gouvernement national prenne en compte non seulement les intérêts de la majorité, mais aussi ceux des minorités. Cela passe notamment par la confiance dans les mécanismes de correction démocratique au niveau régional et local ». Expliquant que « le Congrès dialogue depuis une vingtaine d’années avec les autorités turques pour consolider la démocratie locale et régionale dans le cadre de missions régulières de suivi, de missions d’information ciblées et de missions d’observation des élections locales et régionales », il a ensuite indiqué qu’il participerait à une mission de suivi en Turquie programmée pour 2016. Se référant au dernier rapport de suivi sur la Turquie, adopté par le Congrès en mars 2011, il a appelé les autorités turques à amender leur Constitution et à modifier certaines dispositions législatives – ainsi qu’à revoir leur pratique des questions territoriales ! – de manière à ce qu’elles traduisent les trois grands principes que sont la subsidiarité, le partenariat et l’autonomie financière.
Discours (anglais)
Programme (anglais)

Programmes de coopération : appel aux candidatures pour les missions à court terme d'experts internationaux

[21/01/2015 14:30:00] Le Congrès met en œuvre des projets bilatéraux et multilatéraux dans les Etats membres du Conseil de l'Europe et dans un nombre croissant de régions voisines (notamment en Albanie, Arménie, Azerbaïdjan, Bosnie-Herzégovine, Géorgie, Moldova, Fédération de Russie et Ukraine, ainsi qu'au Bélarus et au Kosovo* et, à l'est et au sud, dans des pays voisins tels que la Jordanie, le Maroc, la Tunisie et le Kazakhstan). Ces projets proposent aux maires et aux conseillers municipaux, ainsi qu'aux autres acteurs de la démocratie locale, des activités de renforcement des capacités et de sensibilisation aux principes de cette forme de démocratie. Ils appuient aussi le développement institutionnel des associations de pouvoirs locaux, auxquelles ils apportent un conseil politique pour renforcer leur dialogue avec les autorités nationales. Le Congrès est par conséquent à la recherche d'experts internationaux qui contribueront à la mise en œuvre des projets de coopération, actuels et à venir, du Conseil de l'Europe, sous la direction de son Secrétariat (au siège du Conseil de l'Europe à Strasbourg (France) mais aussi dans les bureaux du Conseil de l'Europe situés dans les pays cibles. Les candidats soumettront leur curriculum vitae en français ou en anglais, si possible sous le format Europass, à l'adresse congress.cooperation@coe.int, en indiquant comme objet « Call for experts ».
Appel candidatures - plus d'information
Dossier spécial programme de coopération du Congrès

Jean-Claude Frécon : ''Il faut se mobiliser pour que l’Etat de droit l’emporte sur le terrorisme''

[08/01/2015 11:00:00] Répondant le 7 janvierà une question d’un journaliste français, à propos de l’attentat contre Charlie Hebdo, Jean-Claude Frécon, président du Congrès , a déclaré : ''L’attentat contre Charlie Hebdo est un acte de barbarie ignoble qui nous révulse. Les assassins ont tué de façon abjecte des policiers, des journalistes, des hommes, une femme. Mais ils n’ont pas agi au hasard : ils ont voulu faire taire la presse libre qui caractérise notre démocratie. En hommage à la mémoire et au courage des victimes, il appartient à tous les démocrates de se mobiliser pour que la liberté d’expression reste le ciment de notre société démocratique et que l’Etat de droit l’emporte sur le terrorisme.''
Communiqué de presse
Réactions - Conseil de l'Europe

Communication du Secrétaire Général du Congrès au Comité des Ministres

[10/12/2014 17:30:00] Dans sa communication au Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, le 10 décembre 2014, le Secrétaire Général du Congrès Andreas Kiefer a présenté un aperçu des activités menées par le Congrès au cours des derniers mois, en particulier le travail de monitoring de la démocratie locale et régionale et d’observation des élections ainsi que le dialogue politique avec les Etats membres et les activités de coopération développés ces dernières années en étroite collaboration avec ses partenaires au sein du Conseil de l’Europe et à l’extérieur. Il a rappelé qu’une délégation du Congrès est actuellement en Ukraine dans le cadre du dialogue post-monitoring destiné à aider les autorités à mettre en œuvre la réforme de la décentralisation dans ce pays. «Maintenant que tous les 47 Etats membres de l’Organisation ont ratifié la Charte européenne de l'autonomie locale, et qu'un nombre croissant d'entre eux accepte d'élargir l’application de la Charte, l'une des priorités clés du Congrès en 2015 et au-delà sera d'établir un espace européen commun de la démocratie locale, » a indiqué le Secrétaire Général .
Discours
Rapport d'activité CG(27)19

  Toute l'actualité   Abonnez-vous au flux RSS RSS
L'agenda en bref

27 Janvier - Signature du Pacte des villes et des régions contre la violence sexuelle envers les enfants / Eupen, BELGIQUE

Calendrier des événements
Calendrier des élections locales et régionales dans les Etats membres du COE
CLIP VIDEO - Le Congrès en bref YouTube


Drapeau européenDialogue politique avec les gouvernements
Dossier
Présidence belge du Comité des Ministres
Dossier
Leyla GüvenLeyla Güven, ancien membre du Congrès
Dossier