Banner "Youth sector strategy 2020, engaging young people with the Council of Europe's values" and image of young people in the shape of a heart on the Council of Europe front lawn

 

Le 23 janvier 2020, Marija Pejčinović Burić, Secrétaire Générale du Conseil de l'Europe et l'Ambassadeur Irakli Giviashvili, Président des Délegués des Ministres, ont lancé la Stratégie pour le secteur jeunesse à l'horizon 2030.

La nouvelle stratégie fournira des orientations politiques et une large feuille de route, ou une déclaration de mission, pour la periode 2020-30, et constituera le cadre dans lequel les cinq prochains programmes biennaux jeunesse pour la démocratie seront mis en oeuvre.

La stratégie pour le secteur jeunesse a été adoptée par le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe le 22 janvier 2020 et figure dans la  Résolution CM/Res(2020)2 du Comité des Ministres.

Un document d'information (uniquement en anglais) présente la Stratégie, la plaçant dans le contexte de la vie des jeunes et de la politique de jeunesse.  Dans ce document, vous en aprendrez plus sur le secteur jeunesse du Conseil de l'Europe, ainsi que sur la vision, la mission, les priorités thématiques  et les résultats attendus de la stratégie.


 

Une nouvelle déclaration de mission

  Cette nouvelle stratégie a été conçue pour être suffisamment générale afin que ses orientations politiques ne soient pas rapidement dépassées et pour fournir le cadre dans lequel les cinq prochains programmes biennaux seront mis en oeuvre. Elle se fonde sur les valeurs fondamentales du Conseil de l'Europe, à savoir la démocratie, les droits de l’homme et l'Etat de droit.

Le processus d’élaboration de la stratégie:

  • s’appuie sur les réalisations antérieures du secteur jeunesse du Conseil de l'Europe ;
  • s’inscrit dans la continuité de l’Agenda 2020, en tirant des leçons de ses lacunes ;
  • tient compte de la mission plus large du Conseil de l’Europe et des résultats antérieurs obtenus par le Service de la jeunesse ;
  • prend en compte le récent contexte politique du Conseil de l’Europe, les intérêts de ses États membres et des parties prenantes traditionnelles, ainsi que l’évolution du profil du secteur jeunesse et de ses acteurs ;
  • a été conçu afin que le Conseil mixte sur la jeunesse puisse périodiquement faire le point sur sa mise en oeuvre.