Les principales décisions prises par les organes statutaires en octobre 2021

En raison de la pandémie de Covid-19, les réunions plénières des organes statutaires du secteur jeunesse se sont à nouveau tenues en ligne. Les réunions (CDEJ, CCJ et CMJ) ont été très suivies (plus de 120 participants inscrits en tout) et ont permis de prendre un certain nombre de décisions importantes:

Le Comité directeur européen pour la jeunesse (CDEJ)
  • a tenu un échange de vues sur les derniers développements en matière de politique de jeunesse en Europe, y compris des plans de relance post-Covid-19 en faveur des jeunes par les autorités nationales ;
  • a pris note de la mise en œuvre du programme intergouvernemental d’activités en 2021, dans le contexte de la poursuite de la pandémie de Covid-19 ;
  • a adopté son programme intergouvernemental d’activités pour 2022 sous réserve de la situation du Covid-19 ;
  • a élu sa présidente et son vice-président pour 2022, son Bureau pour 2022-2023 et ses représentants au Comité de programmation sur la jeunesse (CPJ)..
Le Conseil consultatif sur la jeunesse (CCJ)
  • a approuvé le rapport final de son plan de travail 2020-21 ;
  • a convenu de créer un groupe de travail informel pour préparer la campagne qui sera revu en mars 2022.

Le Conseil mixte sur la jeunesse (CMJ), dans un esprit de cogestion

  • A convenu de lancer une campagne de jeunesse intitulée « Jeunesse pour la démocratie – Démocratie pour la jeunesse » en 2022, qui devrait se concentrer en particulier sur la revitalisation de la démocratie, la participation significative des jeunes et la numérisation ;
  • A approuvé un projet de recommandation sur la protection de la société civile de la jeunesse et des jeunes, et le soutien à leur participation aux processus démocratiques, ainsi que son projet d'exposé des motifs, qui seront bientôt examinés par le Comité des ministres ;
  • A examiné les conclusions de l'examen de la recommandation du Comité des Ministres sur l'accès aux droits, et convenu de les transmettre au Comité des Ministres ;
  • A reconnu les progrès réalisés dans le cadre du « Programme jeunesse d'éducation aux droits de l'homme » et dans la mise en œuvre d'un Agenda européen de travail pour la jeunesse ;
  • A convenu de la rédaction d'une recommandation du CM sur la jeunesse rurale dans la prochaine période de programmation ;
  • A pris note des travaux en cours sur l'intelligence artificielle et les jeunes, ainsi que de la Task Force sur l'écologisation du secteur jeunesse.