Retour

Aide aux jeunes réfugiés - Le Comité des Ministres adopte une recommandation

Strasbourg 24 avril 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Aide aux jeunes réfugiés - Le Comité des Ministres adopte une recommandation

Le Comité des Ministres – l'organe de décision du Conseil de l'Europe – a adopté une nouvelle recommandation sur l’aide aux jeunes réfugiés en transition vers l'âge adulte .

Ce texte, qui a été proposé à l'origine par le Conseil mixte sur la jeunesse, recommande aux Etats membres du Conseil de l'Europe de fournir aux jeunes réfugiés une aide temporaire supplémentaire après l’âge de 18 ans pour leur permettre d’avoir accès à leurs droits.

Les jeunes réfugiés figurent parmi les catégories les plus vulnérables, devant faire face à des violations de leurs droits de l’homme et de leurs libertés fondamentales. La situation est particulièrement difficile pour ceux qui ne sont pas accompagnés ou qui ont été séparés de leur famille, ainsi que pour les jeunes femmes réfugiées. Cependant, lorsqu’ils deviennent majeurs, à 18 ans, ils ne bénéficient plus de la protection de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant ; ils n’ont souvent plus accès aux mêmes droits et possibilités que lorsqu’ils étaient enfants. Ils sont en danger et exposés à la violence, à l’exploitation et à la traite des êtres humains.

Le Comité des Ministres recommande aux gouvernements des Etats membres de veiller à ce qu'une aide temporaire supplémentaire soit disponible pour les jeunes réfugiés. Il reconnaît également le rôle déterminant joué par le travail de jeunesse et par l’éducation/l’apprentissage non formels dans l’aide à l'inclusion des jeunes réfugiés et dans le développement des compétences de citoyenneté active et de participation démocratique.

Cette recommandation a été adoptée dans le contexte plus large du Plan d'action du Conseil de l'Europe sur la protection des enfants réfugiés et migrants en Europe (2017-2019).

  Communiqué de presse du Conseil de l'Europe