Retour

Andrew Boff : « La coopération entre alliés est cruciale pour contrer les discriminations envers les personnes LGBTI et faire avancer leurs droits »

COMMISSION DES QUESTIONS D'ACTUALITÉ Varsovie, Pologne 12 décembre 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Andrew Boff : « La coopération entre alliés est cruciale pour contrer les discriminations envers les personnes LGBTI et faire avancer leurs droits »

« Aujourd'hui, les droits des personnes LGBTI sont de plus en plus menacés : elles sont quatre fois plus susceptibles que les personnes non-LGBTI d'être victimes de crimes violents, » a déploré le rapporteur du Congrès sur les questions LGBTI, Andrew Boff (Royaume-Uni, ECR), lors de la conférence « Construire des ponts », organisée par l’Unité SOGI du Conseil de l’Europe, à Varsovie et en ligne, le 10 décembre 2021. Les participants ont examiné les leviers permettant de protéger les droits de l’homme des personnes LGBTI en Pologne, notamment à la lumière de deux rapports, adoptés par le Congrès en 2021, sur le rôle des autorités locales et régionales dans la protection des personnes LGBTI dans un contexte de montée des discours de haine et des discriminations, d’une part, et sur la situation des personnes LGBTI en Pologne, d’autre part.

« Lorsque nous parlons des droits de l'homme, nous devons nous assurer que nous parlons des droits de l'homme pour tous, y compris les personnes LGBTI, » a déclaré M. Boff en soulignant le rôle crucial du niveau local où les effets des discours de haine sont les plus visibles. « Pendant notre mission d’enquête en Pologne, en 2020, nous avons pu constater l’impact profond que les discours de haine ont sur la vie quotidienne des personnes LGBTI en Pologne, notamment sur les jeunes, » a-t-il indiqué.

« Néanmoins, nous avons vu des exemples récents d'évolution positive que nous devons soutenir, » s’est félicité le rapporteur du Congrès. Ainsi, on assiste, en Pologne, à une coopération plus forte entre les villes en faveur de l'inclusion et plusieurs villes et régions ont annulé leurs déclarations anti-LGBTI. Plus largement, en Europe, de nombreuses villes et régions ont développé des initiatives en faveur des droits des personnes LGBTI.

Le Congrès continue de se mobiliser en s’appuyant sur les associations nationales de collectivités locales et régionales en tant que plateforme de dialogue, en encourageant les villes et les régions à combattre ces discriminations, et en s’adressant aux gouvernements nationaux afin que les plans de lutte prennent en compte la dimension locale.  « Il est essentiel de continuer à braquer les projecteurs sur les zones problématiques, tout en reconnaissant et en saluant les progrès en faveur de la protection des personnes LGBTI, » a-t-il conclu en appelant à tisser des liens entre alliés pour une meilleur coopération.

Le premier volume du manuel du Congrès sur les droits de l'homme comporte un chapitre entier consacré aux droits des personnes LGBTI. Il présente des bonnes pratiques concrètes de villes et de régions de toute l'Europe, par exemple en matière de lutte contre les crimes de haine, d'accès aux droits sociaux et de sensibilisation.

 Andrew Boff : « La haine contre les LGBTI fracture la cohésion sociale »

 Pologne : Un nouveau rapport du Conseil de l'Europe critique les attaques et les discriminations croissantes à l'encontre des personnes LGBTI


suivez-nous suivez-nous