Sommet des maires pour une « Alliance des villes européennes contre l’extrémisme violent »

9 novembre 2016, à Rotterdam, Pays-Bas


Sommet de Rotterdam : des maires et élus locaux et régionaux de 28 pays se mobilisent contre l’extrémisme violent [10/11/2016]
131 participants de 28 pays, dont 55 maires et adjoints au maire de villes européennes, se sont réunis à Rotterdam lors d’un Sommet des maires pour l’Alliance européenne des villes contre l’extrémisme violent, le 9 novembre 2016. Co-organisé par le Congrès, la Municipalité de Rotterdam et le Forum européen pour la sécurité urbaine, le Sommet a été ouvert par Ahmed Aboutaleb, Maire de Rotterdam, Gudrun Mosler-Törnström, Présidente du Congrès, et Roger Vicot, Président du Forum français pour la sécurité urbaine et maire de Lomme. À l’issue du Sommet, ils ont adopté une déclaration rappelant le rôle clé des collectivités territoriales en tant que garantes des droits de l’homme, de la démocratie et de l’Etat de droit au niveau local. Les participants ont également souligné la nécessité d’appliquer des stratégies pluri-institutionnelles, à travers un plan d’action réunissant tous les acteurs locaux œuvrant à prévenir la radicalisation, en allouant des ressources et en coordonnant les actions avec les différents niveaux de gouvernance. Les villes participant à l’Alliance contre l’extrémisme violent se sont engagées à mettre leurs ressources en commun pour former à la fois les personnels des collectivités locales et d’autres acteurs, qui se trouvent en première ligne face à la radicalisation. 
Prévenir l’extrémisme violent : le maire de Rotterdam appelle les élus locaux à un dialogue de proximité avec leurs concitoyens [09/11/2016]
Le maire de Rotterdam Ahmed Aboutaleb est intervenu à l’ouverture du Sommet des maires pour l’Alliance des villes européennes qui a réuni près de 130 participants à Rotterdam, le 9 novembre 2016. Il a souligné l’importance d’un dialogue de proximité entre les élus territoriaux et l’ensemble des citoyens. « Beaucoup de pays voient dans la radicalisation menant à l’extrémisme violent le résultat de difficultés sociales et d’intégration. Nous constatons cependant que des personnes, pour d’autres raisons et alors même qu’elles sont parfaitement intégrées, prennent le chemin du djihad vers l’Irak ou la Syrie, » a-t-il déclaré. « À Rotterdam, nous avons décidé d’entretenir un véritable dialogue avec nos concitoyens à travers un programme spécifique. Cela se fait lors de réunions régulières dans les quartiers ou dans nos locaux, autour d’un simple café, » a-t-il expliqué. Il a ajouté que les résultats sont encourageants et que le programme permet une meilleure compréhension mutuelle qui contribue à prévenir, au plus près des territoires, l’extrémisme violent. Dans le cadre du Sommet des maires, plusieurs visites de terrain permettront aux participants de découvrir des initiatives locales concrètes menées à Rotterdam pour répondre à ce défi. 
Gudrun Mosler-Törnström : « La coordination entre les autorités des différents niveaux est un facteur important pour protéger les citoyens contre l’extrémisme violent » [09/11/2016]
« Il existe de multiples raisons qui peuvent pousser une personne à se radicaliser : l’absence d’intégration dans la société, le désengagement politique ou la fréquentation d’individus, de groupes ou d’organisations extrémistes », a souligné Gudrun Mosler-Törnström, présidente du Congrès, lors de l’ouverture du Sommet des maires pour l’Alliance des villes européennes contre l’extrémisme violent. « Le contexte local, culturel et social influe sur le processus de radicalisation, qui se traduit par une réaction des pouvoirs publics. Parmi les réactions possibles, la prévention et la déradicalisation plutôt que la répression sont des mesures qui correspondent aux compétences des collectivités locales et régionales », a-t-elle ajouté. « La coordination entre les autorités des différents niveaux est un facteur important pour protéger les citoyens contre ces menaces et créer des synergies. Echanger des expériences et des bonnes pratiques avec des collègues et voir directement comment répondre à ce phénomène est souvent le meilleur moyen de faire avancer les choses sur le terrain », a expliqué la présidente du Congrès. “Je suis heureuse de pouvoir observer les politiques développées, ici à Rotterdam, sous l’impulsion de son maire Ahmed Aboutaleb qui s’est résolument engage dans cette lutte,” a-t-elle conclu. 
[03/11/2016]  Rotterdam : Sommet des maires pour l’« Alliance des villes européennes contre l’extrémisme violent »


Informations pratiques

Interprétation: anglais, français, allemand, italien, russe et turc.
Presse: Le Sommet des maires et les trois sessions de travail sont ouverts à la presse. Accréditations: Ville de Rotterdam- Saskia Pessy - sm.pessybergman@rotterdam.nl
Lieu : Burgerzaal, Hôtel de ville de Rotterdam - Coolsingel 40 - 3011 AD Rotterdam
Autres informations pratiques
Organiser des activités interculturelles et interreligieuses - Dossier

Organiser des activités interculturelles et interreligieuses
Contact

Viktoria Meshaykina
,
Secrétariat du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux
email

Fritz Boehm
,
Secrétariat du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux
email

Téléphone: +33 3 90 21 42 23