Un programme de coopération Un programme de coopération

Le Conseil de l’Europe a adopté en mai 2011 une politique à l'égard des régions voisines, en particulier la Méditerranée du Sud, qui a pour objectifs de faciliter la transition politique démocratique, promouvoir une bonne gouvernance et renforcer et élargir l’action régionale dans la lutte contre les menaces transfrontalières. Le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux est responsable de la mise en œuvre du volet démocratie locale et régionale, dont la finalité est d’accompagner les réformes territoriales en cours. Le 10 février 2017, le Bureau du Congrès a adopté un programme de coopération intitulé « Partenariat Sud-Med », pour répondre aux objectifs de la politique de voisinage. Bien que les activités ne concernent que le Maroc et la Tunisie, le Partenariat a pour ambition de s’étendre à d’autres pays voisins.

 

Dans le cadre du Partenariat Sud-Med, à travers duquel les autorités locales et régionales des Etats du Sud de la Méditerranée bénéficient de l’expertise du Congrès, des activités sont conduites dans les domaines suivants :

  • Le renforcement du dialogue politique entre les élus européens et leurs homologues du Sud et de la coopération décentralisée entre les collectivités des deux rives de la Méditerranée ;
  • L’assistance et l’expertise législatives dans l’élaboration et la mise en œuvre de législations dans les domaines de la décentralisation et de la gouvernance locale et régionale ;
  • L’accompagnement du processus électoral et, le cas échéant, l’observation des élections locales et régionales ;
  • Le renforcement des capacités (notamment de leadership) des élus locaux et régionaux (le cas échéant, des candidats) et de leurs administrations grâce au développement de programmes de sensibilisation et de formation spécifiques, avec une attention particulière portée à la place des femmes et des jeunes dirigeants locaux ;
  • L’assistance à la création ou le renforcement des associations de pouvoirs locaux et régionaux ;
  • L’appui au développement de la démocratie participative, avec une attention particulière portée à la place des jeunes, des femmes et de la société civile.