Retour

Anders KNAPE : « Tous concernés par les violences faites aux femmes »

Présidence Strasbourg 25 novembre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Anders KNAPE : « Tous concernés par les violences faites aux femmes »

« Nous sommes tous concernés par les violences faites aux femmes et chacun d’entre nous peut agir contre ce fléau, » a déclaré Anders KNAPE, Président du Congrès à l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le 25 novembre 2018. « En tant que citoyens, nous devons oser en parler. Et en tant qu’élus locaux et régionaux, nous avons une responsabilité accrue car nous sommes les autorités les plus proches des citoyens pour intervenir, » a-t-il ajouté.

Le Président du Congrès a souligné la nécessité d'actions spécifiques au niveau territorial impliquant tous les acteurs et l'importance d'un cadre juridique adéquat. La Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique – dite Convention d'Istanbul, a été ratifiée à ce jour par 33 pays membres. « Vivre à l’abri des violences est un droit inscrit dans la Convention. Nous devons en faire une réalité au quotidien dans tous nos territoires, » a-t-il conclu en appelant les pouvoirs locaux et régionaux à encourager leurs gouvernements qui ne l’ont pas encore fait à ratifier cette Convention.

Le Congrès mène depuis plusieurs années des travaux visant à promouvoir les droits des femmes. Tout récemment, il a parrainé deux « laboratoires d’idées » (LAB) dans le cadre de sa contribution au Forum Mondial de la Démocratie dont l’édition 2018 était centrée sur la participation publique, politique et économique des femmes et sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes dans le sillage du mouvement #MeToo.

Au cours des dix dernières années, le Congrès a adopté une recommandation et une résolution sur la lutte contre les violences domestiques et demandé l'élaboration de stratégies et de mesures au niveau local (2009). Il a par ailleurs participé activement à la campagne du Conseil de l'Europe “Stop à la violence domestique à l'égard des femmes” (2006-2008), et a lancé, dans ce cadre, une campagne d'affichage dans les rues et métros de nombreuses villes européennes sous le slogan “Les villes et régions prennent position contre les violences envers les femmes". Les travaux du Congrès pour promouvoir les droits des femmes portent également sur la participation et la représentation politique des femmes (2016), la perspective de genre dans les processus budgétaire (2016) et la lutte contre la féminisation de la pauvreté (2015).

 

Page web du Congrès sur « Egalité des genres et droits des femmes »