Retour

Mise en œuvre des ODD : renforcer la démocratie locale et régionale, l’inclusion sociale et les partenariats institutionnels

Présidence New-York, Etats-Unis 19 juillet 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Mise en œuvre des ODD : renforcer la démocratie locale et régionale, l’inclusion sociale et les partenariats institutionnels

Le Congrès met en oeuvre les Objectifs de développement durable (ODD) en promouvant des sociétés inclusives, basée sur les droits de l'homme et les droits des citoyens. En tant qu'unique organe chargé du monitoring de l'application de la Charte européenne de l’autonomie locale, il évalue régulièrement la qualité de la démocratie territoriale et contribue ainsi à renforcer les compétences des collectivités tout en veillant à la mise en de mécanismes de consultation efficaces.

Tel était le message principal du Président du Congrès, Anders Knape, et du Secrétaire général du Congrès, Andreas Kiefer, à l’occasion de plusieurs réunions en marge du Forum politique de haut niveau, à New-York (16-18 juillet 2019).

Lors de leurs échanges, ils ont souligné que la confiance des citoyens dans les institutions est une exigence pour la qualité de la démocratie et la réalisation de l’ODD 16 (Paix, justice et institutions efficaces). C’est pourquoi, le Congrès a adopté une stratégie de lutte contre la corruption couvrant plusieurs volets de la vie publique : lutte contre le népotisme, transparence et gouvernement ouvert, conflits d'intérêts, protection des dénonciateurs, utilisation abusive des ressources administratives pendant les processus électoraux et transparence des marchés publics. Il a également adopté un code de conduite européen pour toutes les personnes participant à la gouvernance locale et régionale.

Le Congrès a adopté des recommandations politiques sur plusieurs domaines clés couverts par l’ODD 16, tels que la promotion des droits de l'homme aux niveaux local et régional, les conditions d'exercice du mandat des représentants élus, des données ouvertes pour de meilleurs services publics, l’intégration des migrants, et la participation citoyenne.

Le Président du Congrès et le Secrétaire Général ont également souligné l’importance du dialogue institutionnel pour la mise en œuvre de l’ODD 17 (Partenariat pour la réalisation des objectifs). La structure même du Conseil de l'Europe - composée du Comité des Ministres et d'autres organes intergouvernementaux, de l'Assemblée parlementaire, du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, du Commissaire aux droits de l'homme, de la Conférence des ONG internationales, ainsi que de la Cour européenne des droits de l'homme - facilite les partenariats avec et entre les autorités nationales, régionales et locales, ainsi que la société civile des 47 Etats membres et au-delà. Au sein du Conseil de l'Europe, le Congrès joue un rôle actif en encourageant la coopération à tous les niveaux, en particulier entre les gouvernements nationaux et les autorités élues locales et régionales, entre les ONG et les élus, entre les élus locaux et les citoyens.

Le Congrès coopère également étroitement avec les associations nationales de collectivités locales et régionales. Ce partenariat permet d'établir un dialogue véritablement inclusif. C'est pourquoi le Congrès redouble d'efforts pour renforcer ces associations et développer leur efficacité et leur autonomie.

Dans toutes ses activités, le Congrès travaille régulièrement avec des organisations internationales représentant les autorités locales et régionales, telles que Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), des organisations européennes, en particulier le Comité européen des Régions (CdR), la Conférence européenne des régions à pouvoirs législatifs (CALRE), l'Assemblée des régions d'Europe (ARE), le Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE) et l'Association des Régions Frontalières Européennes (AEBR), ainsi qu’avec le réseau PLATFORMA.

L’approche du Congrès vis-à-vis des Objectifs de développement durable est fondée sur trois principes clés : la mise en œuvre des ODD est une responsabilité partagée par tous les niveaux de gouvernement ; les collectivités locales et régionales doivent disposer des compétences et de l'autonomie financière nécessaires pour atteindre les ODD dans leurs domaines respectifs ; les citoyens doivent toujours rester au cœur de l'action.