Retour

Xavier Cadoret : “La régionalisation au Maroc marque une étape importante dans la voie de la décentralisation”

Sud-Med Agadir, Maroc 21 décembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Xavier Cadoret : “La régionalisation au Maroc marque une étape importante dans la voie de la décentralisation”

« Par le transfert de compétences et de ressources aux niveaux régional et local, la décentralisation ramène l’action publique au niveau qui est le plus proche des citoyens, » a déclaré le Vice-Président du Congrès, Xavier Cadoret (France, SOC/V/DP), au Colloque national sur le bilan de la régionalisation avancée à Agadir, Maroc, le 20 décembre 2019.

« En Europe, le cadre juridique de la décentralisation est fondé sur la Charte européenne de l’autonomie locale, » a-t-il expliqué. « Il s’agit du premier traité international contraignant qui garantit les droits des collectivités et de leurs élus, affirmant le rôle des collectivités comme premier niveau où s’exerce la démocratie »

Le Vice-Président a rappelé un certain nombre de principes définis dans le Cadre de référence pour la démocratie régionale, adopté par le Congrès en 2009. Le processus de régionalisation doit prendre en compte le principe de subsidiarité, la représentativité aux niveaux local et régional, la participation citoyenne, la concertation entre pouvoirs publics et les spécificités régionales.

« Le Royaume du Maroc a déjà bâti un socle solide pour la régionalisation, notamment avec l’adoption de la loi organique en 2015 et l’adoption de la Charte nationale de la déconcentration administrative en 2018, » a salué Xavier Cadoret. « C’est un processus que le Congrès soutient depuis longtemps, notamment à travers le Partenariat Sud-Med et l’octroi, cette année, au Maroc du statut de Partenaire pour la démocratie locale auprès du Congrès, » a-t-il ajouté en soulignant que ce cadre de coopération permettra de poursuivre l’échange d’expertise entre élus locaux et régionaux européens et marocains.