Retour

Oleksandr SIENKEVYCH : « Garantir les droits des personnes déplacées internes (PDI) »

Commission des questions d'actualité Stuttgart, Allemagne 28 juin 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Oleksandr SIENKEVYCH : « Garantir les droits des personnes déplacées internes (PDI) »

Rien que pour l’année 2018, 28 millions de personnes de 148 pays ont été déplacées à l'intérieur de leur pays, en raison d'un nombre croissant de conflits et de catastrophes naturelles. Les membres de la Commission des questions d’actualité ont examiné un projet de rapport sur ce thème, intitulé « Le rôle des pouvoirs locaux et régionaux dans la protection des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (PDI) » lors de la réunion du 28 juin 2019 à Stuttgart, Allemagne.

« Les déplacements massifs de populations représentent un problème mondial qui devrait concerner tout le monde », a déclaré Oleksandr SIENKEVYCH (Ukraine, GILD) co-rapporteur. L’Europe est également touchée, notamment dans des pays membres comme l’Ukraine et la Géorgie à la suite des conflits avec la Russie. « Il faut garder à l'esprit qu’aucun territoire n'est à l'abri du risque de déplacements massifs, et le rythme actuel du changement climatique mènera à d'autres déplacements catastrophiques à l’avenir », a alerté le co-rapporteur en soulignant la nécessité de prendre en compte les PDIs, au même titre que les réfugiés et les migrants.

Le rapport souligne le rôle crucial des pouvoirs locaux dans l'intégration et la participation des PDIs à la vie publique et politique. Elles doivent bénéficier, d’une part, de protection, aide humanitaire et accès aux services de base tels que la santé, le logement, l'éducation et l'emploi, et, d’autre part, avoir le droit de rentrer chez elles en sécurité.

Il est également fondamental de sensibiliser la population d'accueil et de construire un discours positif sur les PDIs, ce qui contribuera à renforcer la cohésion sociale et à prévenir les discours discriminatoires. Le rapport propose aussi la création d’une base de données pour l’action locale en matière de déplacements internes.

La résolution et la recommandation seront soumises au Congrès pour adoption lors de sa 37e Session (29-31 octobre 2019) à Strasbourg, France.

Voir aussi : Page web de la réunion de la Commission des questions d'actualité