Retour

Herwig VAN STAA : « Il n’existe aucun espace libre de corruption en Europe »

Lutte anti-corruption Tirana, Albanie 8 décembre 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Herwig VAN STAA : « Il n’existe aucun espace libre de corruption en Europe »

Herwig VAN STAA (Autriche, PPE/CCE), porte-parole du Congrès sur la promotion de l’éthique publique et la prévention de la corruption aux niveaux local et régional, s’est exprimé lors de la Conférence régionale « Un avenir avec des villes exemptes de corruption », le 7 décembre 2017 à Tirana (Albanie). « Il n’existe aucun espace libre de corruption en Europe. Cette corruption porte gravement atteinte à la légitimité de nos institutions démocratiques, à nos villes et régions et à la confiance de nos citoyens dans leurs représentants, » a déclaré le porte-parole du Congrès, qui a insisté sur la nécessité d’unir les efforts et les moyens à tous les niveaux de gouvernance – européen, national, régional et local – afin d’accroître leur efficacité. Concernant l’impact de la corruption sur les collectivités locales et le rôle des autorités locales dans la lutte contre la corruption, M. VAN STAA a nuancé ses propos. Il a certes affirmé que la décentralisation réduit les possibilités de corruption étant donné que les politiciens et les fonctionnaires du niveau territorial ont davantage de comptes à rendre aux citoyens dont ils servent les intérêts et qu'ils sont plus conscients des besoins spécifiques de leur ville, mais a souligné qu'il existe également de fortes incitations à la corruption au niveau local. « Compte tenu des intérêts particuliers plus importants, dont la famille, les amis et les relations d’affaires, la prise de décisions peut être biaisée, ce qu’illustrent bien l’existence de réseaux d’influence informels et le phénomène du pantouflage, » a conclu Herwig VAN STAA.

Allocution d'Herwig VAN STAA (en anglais)