Retour

Un cadre juridique adéquat au niveau national et des actions spécifiques aux niveaux local et régional sont nécessaires pour mettre fin à la violence contre les femmes

presidence Salzburg 25 novembre 2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Un cadre juridique adéquat au niveau national et des actions spécifiques aux niveaux local et régional sont nécessaires pour mettre fin à la violence contre les femmes

«Cette année, de janvier à septembre, dans ma ville de Salzbourg à elle seule, plus de 30 femmes ont signalé à la police qu'elles avaient été violées. En tant que politiciens et décideurs politiques, nous devons plaider pour le changement et parler au nom des femmes qui ne sont pas en mesure de se défendre », a déclaré Gudrun Mosler-Törnström, Présidente du Congrès et Vice-Présidente du Parlement du Land de Salzbourg, dans un message vidéo à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes, le 25 novembre 2016. Dans un message publié le même jour, Nawel Rafik Elmrini (France, SOC), vice-présidente de la Commission des questions d’actualités du Congrès et ajointe au maire de Strasbourg, a souligné la nécessité d'actions spécifiques au niveau territorial impliquant tous les acteurs. Elles ont toutes deux insisté sur l'importance d'un cadre juridique adéquat, basé notamment sur la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique - Convention d'Istanbul. Cette convention est aujourd'hui ratifiée par 22 pays et le Congrès invite les élus locaux et régionaux à encourager leurs gouvernements, qui ne l'ont pas encore fait, à la ratifier.           
Message de Gudrun Mosler-Törnström
Message de Nawel Rafik Elmrini
Site web de la Chaîne des droits humains - Conseil de l'Europe               


suivez-nous suivez-nous