Retour

« Les communes grecques sont en première ligne de la lutte pour la démocratie locale », déclare la Présidente du Congrès

KEDE Thessaloniki 3 decembre 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
S’exprimant lors de la conférence annuelle de l’Union centrale des communes de Grèce (KEDE) qui s’est tenue le 3 décembre à Thessalonique, la Présidente du Congrès, Gudrun Mosler-Törnström, a salué la coopération rapprochée entre KEDE et le Congrès. Elle a également souligné la nécessité d’approfondir les consultations entre l’administration centrale et les collectivités locales, ainsi que d’accroître les compétences et les finances locales, en particulier pour les communes insulaires. Mme Mosler-Törnström a exprimé le souhait que la Grèce et le Congrès engagent bientôt un dialogue de postmonitoring sur ces questions. « Je salue les efforts entrepris par les collectivités locales grecques pour accueillir les réfugiés et les migrants et pour leur porter assistance, alors même que leurs moyens financiers sont très limités », a déclaré la Présidente, ajoutant : « vous êtes en première ligne de la lutte pour les droits des collectivités locales ». 

Discours (en anglais)    

suivez-nous suivez-nous