Il est important de distinguer entre quatre types de descriptions fondamentalement différents :

  1. les descripteurs étalonnés, c'est-à-dire les descripteurs qui entrent sur une échelle commune. Des exemples de ces descripteurs se trouvent dans la Grille d’auto-évaluation, l'Échelle globale et les Echelles de démonstration qui figurent dans les chapitres 4 et 5 du Cadre européen commun de référence;
     
  2. les descripteurs de compétence langagière qui peuvent être clairement rattachés à des descripteurs étalonnés et qui permettent d’établir des comparaisons entre les compétences des apprenants, les niveaux d’examen, etc. et les Niveaux communs de référence;
     
  3. les descripteurs de compétence langagière ne se trouvant pas dans le CECR, qui peuvent indiquer un certain niveau de compétence pour un apprenant appartenant à un groupe cible spécifique et agissant dans un contexte spécifique. De tels descripteurs peuvent être spécifiques du contexte et du groupe cible et éventuellement aussi axés sur les prestations (en fonction des choses réellement apprises comme faisant partie d’un programme). Etant si étroitement liés à la pratique en classe, ces descripteurs peuvent être extrêmement utiles pour améliorer les capacités d’auto-évaluation des apprenants
     
  4. des descripteurs non (encore) étalonnés ou qui ne peuvent pas être rattachés aux niveaux de compétence langagière parce qu’ils appartiennent à une catégorie différente et indépendante. Il se peut que certains d'entre eux ne soient pas étalonnables ou qu'il ne soit pas important de les étalonner. La liste des stratégies d'apprentissage ou la description des expériences culturelles ou interculturelles appartiennent à cette catégorie.

Cette page contient des liens vers divers documents présentant des descripteurs liés au CECR qui ont été conçus à d’autres fins tels que des modèles de Portfolio européen des langues (PEL)


Recueil d’exemples représentatifs de descripteurs de compétences en langues élaborés pour jeunes apprenants (âgés de 7 à 10 et de 11 à 15 ans) par Tim Goodier et Tunde Szabo, Eurocentres Foundation (2017).
L’objectif de ce document est de donner une vue d’ensemble des liens entre des descripteurs de compétences pour jeunes apprenants et les descripteurs calibrés du CECR. Cela pourrait être une première étape vers le calibrage de descripteurs de compétences linguistiques de jeunes apprenants :

L'introduction est en anglais mais les descripteurs sont proposés en plusieurs langues.

A bank of descriptors for self-assessment in European Language Portfolios (2004), Günther Schneider et Peter Lenz [Banque de descripteurs pour l’auto-évaluation créée pour le Portfolio européen des langues, disponible en anglais uniquement]
Ces descripteurs sont issus de modèles de PEL sélectionnés parmi les premiers validés. Ils sont classés par niveau et activité langagière.

Introduction à la Banque de descripteurs pour l’auto-évaluation créée pour le Portfolio européen des langues, Günther Schneider et Peter Lenz, Université de Fribourg, Suisse, 2004.
Ce document explique comment les auteurs ont créé la Banque de descripteurs.

Descripteurs pour l’auto-évaluation pour des apprenants du premier cycle de l’enseignement secondaire (2009) : élaborée en Suisse dans le cadre du projet Lingualevel (www.lingualevel.ch). Cette série de descripteurs se décompose en plusieurs niveaux : A1.1, A1.2, A2.1, A2.2, B1.1 et B1.2).

Listes de repérage pour l’auto-évaluation de la version suisse du PEL

Descripteurs EAQUALS (2008)
Cette série de descripteurs résulte d’une révision des descripteurs du modèle de PEL initial d’EAQUALS/ALTE. Elle inclut des descripteurs pour les « niveaux plus » (A2+, B1+, etc.) et les stratégies.