Statue of Prince Mihailo Obrenovic and National Museum of Serbia in the Republic Square

La Serbie bénéficie des programmes de coopération du Conseil de l'Europe depuis 2002 avec l’objectif de faire avancer son programme de réformes, garantir le respect des normes du Conseil de l'Europe et faire avancer le processus d'adhésion à l'Union européenne. En étroite coopération avec les autorités serbes, un soutien a été apporté aux réformes dans les domaines clés suivants: état de droit, pouvoir judiciaire, droits de l'homme et des minorités, liberté d'expression et liberté des médias, gestion des ressources humaines dans les administrations autonomes locales ainsi que la prévention du blanchiment d'argent et du financement du terrorisme.

Un soutien est également apporté à la Serbie par le biais du programme conjoint de l’Union européenne et du Conseil de l'Europe « Gestion des ressources humaines dans les administrations autonomes locales - phase 2», ainsi que par le projet « Prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme en Serbie» avec l'aide de l'Agence suédoise de coopération internationale au développement. Le Conseil de l'Europe fournit également une assistance aux autorités serbes dans le cadre du projet « Renforcement du processus de réforme judiciaire en Serbie » financé par le ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne.

La coopération avec la Serbie a été rationalisée par le biais de la Facilité horizontale Union européenne/Conseil de l'Europe pour les Balkans occidentaux et la Turquie, un instrument phare lancé en mai 2016. La deuxième phase du programme est actuellement en cours, avec sept actions mises en œuvre en Serbie qui contribuent aux réformes du système pénitentiaire, à l’amélioration des pratiques judiciaires conformément aux exigences de la Convention européenne des droits de l'homme, au renforcement de la capacité des juges à lutter contre le risque d'influence indue, à une meilleure mise en œuvre des recommandations de la Convention du Conseil de l'Europe sur l’action contre la traite des êtres humains, ainsi qu’à l’amélioration de l'application des normes européennes dans le domaine de la liberté d'expression et de la liberté des médias. Dans le même esprit, la capacité des acteurs nationaux et locaux à gérer les questions liées à la lutte contre la discrimination a été renforcée, tout en aidant les écoles, les communautés locales et les établissements d'enseignement concernés à lutter contre la discrimination dans l'éducation.

La Serbie joue également un rôle actif dans les actions régionales de la Facilité horizontale dans les domaines suivants: renforcement des capacités pénitentiaires pour lutter contre la radicalisation dans les prisons, garantie de la qualité et la durabilité de la justice grâce à l'initiative phare du Conseil de l'Europe basée sur la méthodologie de la CEPEJ «Tableau de bord pour les Balkans occidentaux», éducation aux droits de l'homme pour les professionnels du droit (HELP) et coopération de l'APCE pour faire avancer les réformes législatives. De même, les thèmes suivants sont également abordés dans une perspective régionale : les instituts de formation judiciaire, la sécurité juridique, la criminalité économique, la promotion de la diversité et de l'égalité ainsi que la liberté d'expression et la liberté des médias.

La Serbie est également bénéficiaire de deux programmes conjoints de l’Union européenne et du Conseil de l'Europe au niveau régional. iPROCEEDS 2, mis en œuvre dans les Balkans occidentaux et en Turquie, renforce davantage la capacité des autorités à cibler les produits de la cybercriminalité. Concernant le projet ROMACTED, un soutien est fourni pour la promotion de la bonne gouvernance et de l'émancipation des Roms, dans des politiques au niveau local.

Le Bureau du Conseil de l'Europe à Belgrade assure la coordination nécessaire entre le siège et les parties prenantes nationales, ainsi qu'avec les partenaires internationaux présents sur le terrain.