Le programme conjoint Union européenne/Conseil de l'Europe intitulé «Programme 2020-2023 pour l'État de droit en Asie Centrale» a été signé et officiellement lancé le 28 novembre 2019 à Noursoultan au Kazakhstan. Le programme couvrira les cinq pays de la région – Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan – et sera conforme à la politique du Conseil de l'Europe à l’égard des régions voisines.

Ce programme de quatre ans vise à renforcer les droits de l'homme, l'État de droit et la démocratie selon les normes européennes et autres normes internationales en vigueur sur la base d'une approche axée sur la demande. Il sera ouvert à tous les pays d'Asie centrale souhaitant bénéficier de l'expertise du Conseil de l'Europe et répondant aux conditions de coopération, notamment en vue de faciliter la transition politique démocratique, contribuer à promouvoir la bonne gouvernance sur la base des normes, mécanismes et instruments pertinents du Conseil de l'Europe et de renforcer et d'élargir l'action régionale du Conseil de l'Europe en matière de lutte contre les menaces transfrontalières et mondiales.

Le programme sera mis en œuvre par le Conseil de l'Europe en étroite collaboration avec les partenaires nationaux. Une phase de démarrage de six mois permettra d'affiner l'approche du projet et de l'adapter aux besoins individuels de chaque pays.

Un autre programme conjoint Union européenne/Conseil de l'Europe intitulé «Appui aux réformes de la législation et de la pratique électorales et des instruments et mécanismes régionaux en matière de droits de l'homme dans les pays d'Amérique latine, d'Asie centrale et en Mongolie» est également en cours de mise en œuvre. Dans le cadre de ce programme, les pays d'Asie centrale bénéficient d'un soutien en matière électorale.