Yerevan cascade - Giant stairway made of limestone with fountains and modernist sculptures

Les activités de coopération du Conseil de l’Europe ont principalement porté sur le soutien à l'Arménie afin qu’elle puisse honorer ses engagements en tant qu'Etat membre du Conseil de l'Europe pour améliorer la démocratie, les droits de l’homme et l’Etat de droit dans le pays.

Etat de la coopération

Le Plan d’action du Conseil de l’Europe pour l’Arménie 2019-2022 a été adopté par le Comité des Ministres le 9 janvier 2019. Ce troisième plan d’action est un instrument de programmation stratégique dont le but, à travers la coopération, est d’accompagner l’Arménie dans ses efforts pour faire avancer sa législation, ses institutions et ses pratiques en accord avec les standards du Conseil de l’Europe dans les domaines des droits de l’homme, de l’Etat de droit et de la démocratie de manière à l’aider à honorer ses engagements de pays membre du Conseil de l’Europe. En atteignant ses objectifs, le plan d’action contribuera à la mise en œuvre du Programme de développement durable des Nations Unies 2030.

Le Plan d’action a été préparé en étroite concertation avec les autorités arméniennes. Ses priorités tiennent compte des arrêts pertinents de la Cour européenne des droits de l'homme, des décisions, résolutions, recommandations et avis des institutions du Conseil de l'Europe, des mécanismes de surveillance et des organes consultatifs d'experts. Il reflète également les priorités et les besoins de l'Arménie en matière de réforme, tels que définis par les autorités dans les documents et engagements stratégiques nationaux pertinents. De plus, le plan d'action s'appuie sur les résultats et les réalisations du précédent plan d'action pour 2015-2018.

Les principaux bénéficiaires de la coopération du Conseil de l’Europe avec l’Arménie sont les institutions de l’Etat, la société civile et la population au sens large.

Les priorités principales de la coopération sont: