Le Comité des Ministres (CM) a adopté les « Priorités de coopération de voisinage avec le Kazakhstan pour 2014‑2015 : activités de coopération relatives aux conventions du Conseil de l'Europe en matière pénale » lors de sa 1187bis réunion du 18 décembre 2013. En décembre 2015, le CM a examiné un rapport d’avancement et a décidé de prolonger le document jusqu’à la fin de l’année 2017 pour permettre d’avancer dans sa mise en œuvre. Lors de sa 1301ème réunion du 29 novembre 2017, le CM a chargé le Secrétariat de poursuivre la mise en œuvre des priorités de coopération de voisinage pour le Kazakhstan et de prolonger la validité du document jusqu'en juillet 2018. Les priorités de coopération de voisinage ont été élaborées en étroite collaboration avec les autorités kazakhes en tant que cadre stratégique de coopération en matière pénale, afin de rapprocher les cadres législatif et réglementaire et les pratiques du pays des normes européennes.

La mise en œuvre des priorités de coopération de voisinage a commencé au second semestre 2014 grâce à un programme conjoint entre le Conseil de l'Europe et l’Union Européenne (« Soutien aux autorités kazakhes dans l’amélioration de la qualité et de l’efficacité du système judiciaire kazakh »). Le programme a pris fin en juillet 2018 et disposait d'un budget total de 2 millions d'euros.

Les premières « Priorités de coopération avec le voisinage : activités de coopération relatives aux conventions du Conseil de l'Europe en matière pénale Kazakhstan 2014-2015 » ont été mises en œuvre entre 2014 et 2018. Le document de suivi est en cours de discussion avec les autorités kazakhes.

L'intervention du Conseil de l'Europe au Kazakhstan repose sur la demande et, bien que le document stratégique de coopération soit limité au domaine de la justice pénale, elle a également couvert d'autres domaines, tels que l'éducation aux droits de l'homme et à la citoyenneté démocratique (par le biais d'un programme conjoint entre le Conseil de l'Europe et l’Union Européenne spécifique au pays, « Soutien aux politiques pédagogiques d’éducation à la citoyenneté démocratique et aux droits de l’homme du Kazakhstan »), la justice constitutionnelle, l'accès à la justice et la réforme électorale (par le biais d’un programme régional conjoint du Conseil de l'Europe et de l'Union Européenne, « Favoriser la justice constitutionnelle, l’accès à la justice et la réforme électorale dans les pays d’Asie centrale »).