STRUCTURE DU SYSTEME EDUCATIF NATIONAL

 


Source: Eurydice 2022/23

Le système scolaire de Macédoine du Nord comprend l’enseignement préscolaire, l’enseignement primaire (6-14 ans) et l’enseignement secondaire (de 15 à 17-18 ans). Les enseignements primaire et secondaire sont obligatoires et gratuits pour tous. L’enseignement secondaire est subdivisé en quatre filières : lycée, enseignement professionnel secondaire, enseignement artistique et enseignement destiné aux élèves à besoins éducatifs particuliers. L’enseignement professionnel se déroule sur une durée de trois ou quatre ans. À l’issue de la période d’enseignement professionnel de trois ans, les élèves ayant passé avec succès l’examen de fin d’études n’ont pas la possibilité de s’inscrire à l’université. Les élèves qui achèvent un cycle d’enseignement professionnel de quatre ans peuvent choisir entre un examen et une matura d’État, selon qu’ils souhaitent ou non poursuivre leurs études, tandis que les élèves du gymnasium (lycée) sont tenus de passer une matura d’État ou d’école.
Les établissements d’enseignement primaire et secondaire sont publics et gérés par l’État et les pouvoirs publics locaux, mais il existe également un petit nombre d’écoles primaires et secondaires privées, qui s’inspirent pour l’essentiel des écoles internationales existantes. Au nombre des 124 lycées, on compte 108 établissements publics et 16 établissements privés. Au nombre des lycées publics, on compte 23 établissements d’enseignement général et 43 établissements d’enseignement professionnel ; 33 établissements proposent à la fois un enseignement général et professionnel, 4 établissements sont destinés aux élèves à besoins éducatifs particuliers et 5 établissements
sont des écoles d’art.
Dans l’enseignement primaire et secondaire, le travail pédagogique est organisé et entrepris conformément à un programme déterminé par le ministère de l’Éducation et des Sciences, sur proposition du Bureau pour le développement de l’éducation. Le programme de l’enseignement primaire et secondaire se compose de matières obligatoires et facultatives, et l’État est responsable du choix et de l’autorisation des manuels scolaires ainsi que d’autres matériels didactiques. Cependant, les écoles internationales, les écoles privées et les écoles religieuses ou confessionnelles sont relativement indépendantes du contrôle étatique et mettent en oeuvre leur propre programme.
Malgré la participation de l’État, les enseignants disposent d’une certaine autonomie dans le choix des méthodes pédagogiques. Ils sont encouragés à privilégier l’enseignement actif, le développement de l’esprit critique et les approches plaçant l’élève au centre de l’enseignement et lui donnant les moyens de travailler à la fois indépendamment et en groupe. Cependant, comme indiqué précédemment, le contenu de l’enseignement est strictement prescrit par un programme centralisé, ce qui ne laisse guère de marge de manoeuvre aux enseignants. La latitude offerte dans les activités dites « pédagogiques libres », à savoir des cours supplémentaires assurés par chaque enseignant dans le cadre de son programme annuel, autorise une plus grande souplesse. Dans ces cours (à raison, en moyenne, d’un par semaine), des sujets choisis par les enseignants et les élèves sont abordés.*

Pour plus d'informations sur le système éducatif national en Macédoine du Nord, rendez-vous sur :

 Ministère de l'Education et des Sciences

* Rapport thématique OHTE sur "Pandémies et catastrophes naturelles telles que reflétées dans l'enseignement de l'histoire"

L'HISTOIRE A L'ECOLE

Données en cours de collecte pour le rapport général OHTE

Cette section accueillera des informations sur la place et le temps accordés à l'histoire en tant que matière au sein des trois niveaux d'enseignement (primaire, secondaire inférieur et secondaire supérieur). Elle fournira également un aperçu du lien entre l'histoire et les autres matières étudiées à l’école.

 

PROGRAMME D'HISTOIRE

Données en cours de collecte pour le rapport général OHTE

Le programme scolaire définit les normes nationales caractérisant les compétences que les élèves sont censés acquérir. Celles-ci sont réparties en huit domaines :

  1. maîtrise de la langue ;
  2. connaissances de langues étrangères ;
  3. mathématiques, sciences et technologie ;
  4. culture numérique ;
  5. développement personnel et social ;
  6. société et culture démocratique ;
  7. esprit d’entreprise et expression artistique ;
  8. culture et multiculturalisme.

Le domaine « Société et culture démocratique » regroupe les compétences liées à la connaissance et à la compréhension de soi, de la société, de son histoire et de son organisation, des concepts, structures et mouvements économiques et politiques, ainsi que les savoir-faire et aptitudes devant permettre à l’élève de se comporter de manière démocratique et responsable et de devenir un citoyen responsable et participant activement à la vie sociale et civique.
L’histoire est l’une des disciplines obligatoires dans les établissements d’enseignement primaire et secondaire. Dans les écoles primaires, elle est enseignée de la 6e à la 9e année, à raison de deux heures par semaine. Dans les écoles secondaires, l’histoire est enseignée à raison d’une à deux heures par semaine, selon le type d’établissement. Les programmes d’histoire appliquent principalement une approche moins thématique que chronologique. L’histoire politique et militaire fait l’objet d’une attention prioritaire, l’histoire économique et culturelle ainsi que l’histoire de la vie quotidienne étant moins représentées. Contrairement aux programmes d’autres disciplines, qui ont récemment subi plusieurs modifications, le programme en vigueur pour l’enseignement de l’histoire est celui adopté en 2005. Il convient de préciser que tous les programmes d’histoire offrent aux enseignants la
possibilité de ne pas aborder de 10 à 20 % du contenu prescrit, selon la classe ou l’année.
Au niveau du lycée, l’enseignement de l’histoire vise l’acquisition par les élèves de connaissances essentielles, systématisées et scientifiquement attestées sur le passé et le présent, contribuant ainsi au développement de l’esprit critique et à l’éveil de la conscience historique. Il est attendu des élèves, par l’enseignement de l’histoire, qu’ils adoptent une attitude respectueuse et responsable envers le peuple et l’État macédoniens, ainsi qu’à l’égard des États étrangers. Cet enseignement vise également à susciter chez l’élève un intérêt pour l’étude plus approfondie des événements et processus historiques.*

 Curricula workstation par GEI (recherche de programmes d'histoire par pays)

* Rapport thématique OHTE sur "Pandémies et catastrophes naturelles telles que reflétées dans l'enseignement de l'histoire"

RESULTATS D'APPRENTISSAGE ET EVALUATION

Données en cours de collecte pour le rapport général OHTE

Cette section contiendra des informations sur les résultats d'apprentissage fixés pour les cours d'histoire dans les différents niveaux d'enseignement et sur les méthodes de test et d'évaluation menées dans le cadre des examens d'histoire.

 

RESSOURCES PEDAGOGIQUES ET PEDAGOGIE MISES EN ŒUVRE DANS LES COURS D'HISTOIRE

Données en cours de collecte pour le rapport général OHTE

Cette section accueillera des données sur le matériel didactique et les pratiques pédagogiques mises en œuvre dans le cadre de l'enseignement de l'histoire au sein des différents niveaux d'enseignement.

 International TextbookCat (collection de GEI de manuels scolaires et de médias éducatifs)

 

ENSEIGNANTS D'HISTOIRE

Données en cours de collecte pour le rapport général OHTE

Cette section donnera un aperçu du nombre d'enseignants d'histoire dans les différents niveaux d'enseignement, ainsi que des informations pertinentes sur la formation initiale des enseignants et la formation continue dont ils disposent.

 History Teachers’ Association of Macedonia (ANIM) (présentation par EuroClio)

 

DONNEES THEMATIQUES

L'Observatoire de l'enseignement de l'histoire en Europe propose également des études thématiques sur des sujets donnés :

 ​2022: Pandémies et catastrophes naturelles telles que reflétées dans l'enseignement de l'histoire

 2024: Crises économiques dans l'enseignement de l'histoire