De gauche à droite : R.MacDonald, Access Now; M.Rotert, EuroISPA; Ph.Boillat, Directeur général Droits de l'homme et Etat de droit du Conseil de l'Europe; I.Tasovac, Ministre de la culture et de l'information de Serbie; G.Predic, Secrétaire d'Etat, Ministère de la culture et de l'information de Serbie; A.Mellakauls, Président du CDMSI du Conseil de l'Europe; Maja Rakovic, 1ère conseillère, Ambassade de Serbie en France, A.Reijnders, Ministère de l'éducation, de la culture et de la science, Pays-Bas  

DISCOURS ET DECLARATIONS DISCOURS ET DECLARATIONS

Pourquoi une Conférence des Ministres du Conseil de l’Europe responsables des médias et de la société de l’information ?

Dans la poursuite de son objectif statutaire en faveur d’une plus grande unité de ses Etats membres, en particulier en matière de liberté d’expression et de son corollaire, la liberté des médias, en ligne comme hors ligne, le Conseil de l’Europe est constamment confronté à de nouveaux défis. Les technologies de l’information et de la communication se développent rapidement et leur impact sur nos sociétés est considérable. Tous les jours, de nouveaux problèmes touchants les droits de l’homme et la démocratie apparaissent dans la société de l’information. 

Documents de réflexion Documents de réflexion
MANIFESTATIONS PARALLELES MANIFESTATIONS PARALLELES

La Commission de la culture et de l'information de l'Assemblée nationale de la République de Serbie, conjointement avec la sous-commission sur les médias et la société de l'information de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a organisé une réunion, le 6 novembre à Belgrade. Elle a eu lieu à l'Assemblée nationale de Serbie.

Deux sessions étaient au programme : Session 1 sur la protection de la liberté des médias en Europe et Session 2 sur les priorités pour la politique des médias audiovisuels en Europe Voir l'ordre du jour      

 
DOCUMENTS DE PREPARATION DOCUMENTS DE PREPARATION

Les documents ci-dessous sont des contributions reçues en vue de la préparation de la  Conférence. Les opinions exprimées sont de la responsabilité de leurs auteurs et ne reflètent pas la politique officielle du Conseil de l'Europe.