Image © ShutterstockConformément aux Lignes directrices du Conseil de l’Europe sur la protection de la liberté d’expression et d’information en temps de crise, la situation de crise ne doit pas servir de prétexte pour restreindre l'accès du public à l'information. Les États ne devraient pas non plus introduire de restrictions à la liberté des médias au-delà des limites autorisées par l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme.

La liberté d'expression, l'indépendance des médias et la délibération ouverte, plutôt que le contrôle de l'information, sont les principes fondamentaux à la base de la démocratie européenne qui nous permettront de relever les grands défis auxquels nos pays sont confrontés.

Boîte à outils du Secrétaire Général sur l’impact de la crise sanitaire sur la liberté d’expression et la liberté des médias (SG/Inf(2020)19)

Pour en savoir plus sur les défis à la liberté d'expression et à la liberté des médias en temps de crise et les réponses respectueuses des droits de l’homme

  • La liberté d'expression et d'information et la liberté des médias sont cruciales pour le fonctionnement d'une société véritablement démocratique et continuent à l'être en temps de crise. La communication en temps utile d'informations sur les risques pour la santé publique est un élément essentiel de la réponse aux crises.
  • Les médias jouent un rôle clé dans ce contexte, associé à une responsabilité accrue, en fournissant des informations précises et fiables au public, mais aussi en prévenant la panique et en favorisant la compréhension et la coopération de la population à l'égard des restrictions nécessaires. Les médias et les journalistes doivent adhérer aux standards professionnels et éthiques les plus élevées, donner la priorité aux messages faisant autorité concernant la crise et s'abstenir de publier, et par là d’amplifier, des histoires non vérifiées.
Nouvelles news