L’utilisation de techniques de traitement des données automatisé soulève des interrogations, non seulement dans leur domaine politique spécifique, mais aussi pour la société dans son ensemble. Le droit à la vie, à un procès équitable, la présomption d’innocence, le droit à la vie privée et à la liberté d’expression, les droits des travailleurs, le droit à des élections libres et même l’État de droit sont tous concernés. Les conséquences des « algorithmes » utilisés dans le secteur public et privé, en particulier par les plateformes internet, sur l’exercice des droits de l’homme et les possibles implications réglementaires sont devenues l’une des questions les plus ardemment débattues.

 

Image © Shutterstock

Évaluer le défi Évaluer le défi
dernières actualités dernières actualités
Répondre au défi Répondre au défi
Perspectives d'action Perspectives d'action

Le comité d’experts sur la dimension droits de l'Homme des traitements automatisé des données et différentes formes d’intelligence artificielle (MSI-AUT) du Conseil de l’Europe élabore des lignes directrices détaillées à l’attention des États membres pour limiter les conséquences négatives pour les droits de l’homme des algorithmes dans le secteur public et privé et en optimiser les avantages. 

Entretiens sur l'IA Entretiens sur l'IA