Retour

Conférence mondiale pour la liberté des médias en présence de l'ambassadeur Thomas Schneider, président du CDMSI

10 - 11 juillet 2019 Londres
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Conférence mondiale pour la liberté des médias en présence de l'ambassadeur Thomas Schneider, président du CDMSI

L'ambassadeur Thomas Schneider, Président du Comité directeur sur les médias et la société de l'information (CDMSI), a assisté à la Conférence mondiale sur la liberté des médias à Londres du 10 au 11 juillet 2019, accompagné d'une délégation du Secrétariat du Conseil de l'Europe. La Conférence mondiale sur la liberté des médias, organisée conjointement par les gouvernements du Royaume-Uni et du Canada, s'inscrit dans le cadre d'une campagne lancée par le Royaume-Uni et visant à mettre en lumière la liberté des médias partout dans le monde en augmentant les coûts pour ceux qui la violent et à améliorer la sécurité des journalistes et des professionnels des médias et leur capacité à travailler sans ingérence en réduisant les attaques contre les journalistes et en assouplissant les restrictions imposées par l'État à la liberté de la presse et à la liberté d'expression.

Dans le cadre de l'atelier intitulé « Assurer la sécurité des journalistes - que peuvent faire les organisations internationales », mettant en valeur les efforts du Conseil de l'Europe et de l'UNESCO, l'Ambassadeur Thomas Schneider a présenté les normes et l'action du Conseil de l'Europe visant à assurer la protection des journalistes et des autres acteurs des médias.  L'ambassadeur Schneider, en particulier, a souligné l'importance, l’exhaustivité et l'étendue de la protection fournie par le document CM/Rec(2016)4 sur la protection du journalisme et la sécurité des journalistes et des autres acteurs des médias. Il a ensuite présenté la stratégie de mise en œuvre du Conseil de l'Europe du document CM/Rec(2016)4 visant à assurer une mise en œuvre vigoureuse de cette norme par les États membres, comprenant un guide de mise en œuvre de la Recommandation qui aidera les États membres à mettre en œuvre des domaines prioritaires tels que la protection et les poursuites. En outre, il a souligné que le déclin et l'urgence de la situation devaient s'accompagner d'un engagement tout aussi urgent des États membres dans le cadre de plans d'action nationaux pour la sécurité des journalistes et des autres acteurs des médias. L'un des objectifs de la Conférence des ministres responsables des médias et de la société de l'information, qui se tiendra à Nicosie, à Chypre, du 27 au 28 mai 2020, sera de mobiliser le soutien politique pour ce dernier point – a déclaré l’Ambassadeur.

La conférence a réuni des ministres et des responsables du monde entier, des organisations gouvernementales internationales, de la société civile, des universitaires, des rédacteurs en chef, des éditeurs et des journalistes pour débattre et agir ensemble.