Retour

Directives anticipées ayant trait à l’incapacité

Directives anticipées ayant trait à l’incapacité

La polémique suscitée par le cas de Vincent Lambert en France montre combien il importe de prendre des dispositions de protection en cas d’incapacité future, au moyen des directives anticipées. Il s’agit d’une mesure volontaire visant à se déterminer, lorsqu’encore en pleine mesure de le faire, sur les questions personnelles dont nous souhaiterions confier la gestion, y compris la prise de décision à notre place, à une tierce personne identifiée en cas d’incapacité future. Le Conseil de l’Europe a adopté, en 2009, la Recommandation CM/Rec(2009)11 qui encourage l’autodétermination. Pour plus d’informations : Procurations permanentes et directives anticipées ayant trait à l’incapacité. Voir aussi l’arrêt rendu par la Cour européenne des droits de l’homme en 2015 dans l’affaire Lambert et autres c. France [GC], 46043/14.

A suivre sur : LinkedIn, Facebook and Twitter.

 

A lire, en rapport, le Guide sur le processus décisionnel relatif au traitement médical dans les situations de fin de vie