HOME
  ACCUEIL
 
  Le Conseil de l'Europe
et les jeunes
Co-gestion
Conseil consultatif pour la jeunesse
Priorités 2014-2015
Programme d'activités 2014
Agenda 2020

  Coopération intergouvernementale
CDEJ-Comité directeur européen pour la jeunesse CDEJ: activités
Textes adoptés
 

Centres européens de la jeunesse

à Strasbourg
à Budapest
 
  PARTENAIRES ET COOPération
Partenariat pour la jeunesse UE-CdE
Forum européen de la jeunesse
Mobilité jeunes
ERYICA
ENYC
Activités avec l'Ukraine
Coopération Euro-Arabe
Politique de jeunesse et participation des jeunes en Turquie
 
  education & formation
Qualité de l'éducation / la formation non formelles
Pool de formateurs
Sessions d'études
Stages de formation
Projet ENTER!
Human rights education youth programme
 
  Soutien aux activités de jeunesse
Fonds européen pour la jeunesse
 
  Ressources en ligne
Education aux droits de l'homme
Participation des jeunes
Portfolio européen
Forum 21
Think Youth!
Publications DJS
Documents
 
  Liens utiles
Portail européen de la jeunesse - UE
Alliance of civilizations
Portail jeunesse de la Francophonie
 
  Site restreint
 
  Questions récurrentes
 


6e Conférence des Ministres européens responsables de la Jeunesse

Thessaloniki, Grèce, 7-9 novembre 2002

Déclaration finale

«La jeunesse construit l’Europe »

Nous, Ministres responsables de la Jeunesse, réunis à Thessaloniki (Grèce) du 7 au 9 novembre 2002, à l’occasion de la sixième Conférence des Ministres européens responsables de la Jeunesse du Conseil de l’Europe,

Déclarons que :

1. La violence, la guerre et le terrorisme sont inacceptables dans des sociétés fondées sur la démocratie pluraliste et le respect des droits de l’homme. A cette fin la communauté internationale, et en particulier le Conseil de l’Europe, devraient multiplier leurs efforts visant à préparer les jeunes à vivre une citoyenneté démocratique active et à faire obstacle à toute action et propagande extrémistes. Une attention particulière devrait être accordée aux régions de conflit récent, actuel ou latent, notamment en Europe du Sud-Est et dans le Caucase;

2. Les politiques de jeunesse doivent être aussi globales que possible en prenant en compte l’ensemble des besoins des jeunes et en reconnaissant leur diversité ainsi que leurs multiples facettes et ressources. En particulier, les politiques de jeunesse devraient :

3. Malgré les différences d’un pays à l’autre, certaines tendances générales dans les situations des jeunes peuvent être identifiées :

Dans ce contexte cependant,

4. Les Etats membres devraient prendre en compte ces tendances dans la formulation et dans la mise en œuvre de leurs politiques de jeunesse et assurer les conditions permettant aux jeunes et à leurs organisations d’être des partenaires à part entière de ces politiques.

5. Afin de créer des synergies entre les politiques de jeunesse des différents Etats membres du Conseil de l’Europe, il est indispensable de développer une coopération plus étroite entre le Conseil de l’Europe et l’Union européenne, par la mise en place de protocoles d’accord.

6. Le secteur jeunesse du Conseil de l’Europe devrait poursuivre et intensifier ses efforts afin de mieux cibler ses programmes et ses méthodes de travail, dans l’esprit d’innovation et d’expérimentation qui caractérise sa démarche depuis trente ans. A cet égard, nous recommandons au Comité des Ministres du Conseil de l’Europe :