Rechercher une news

Manuela Bora: 'Open data strengthens local democracy and promotes good governance'  [30/03/2017]

On 30 March 2017, the Congress adopted a report on open data for better public services. Presented by Manuela Bora (Italy, SOC), the report highlights the growing tendency to release and re-use public data to facilitate transparency, enhance public participation and stimulate economic growth. Open data is information which can be freely re-used by anybody, without legal or technical restrictions. The report shows how open data can be a strong engine for improving local governance, with the power to transform cities into more democratic spaces. The topic is also related to the Congress’ 'Roadmap of activities for preventing corruption at local and regional levels'. Open data, by increasing transparency, constitutes a preventing tool in the fight against corruption. 'Publishing this data makes it easier for civil society to scrutinize public spending and detect corruption,' added Manuela Bora The Congress calls upon local and regional authorities to develop strategies to make local authority information datasets open to the entire population and to ensure that data protection and privacy laws are strictly adhered. At national level, the Congress stresses the need to introduce licensing standards and to provide guidelines, as well as to address the risk of a digital gap in open data participation. 

Report CG32(2017)15
Presentation by Manuela Bora
Video
File: 32nd Session of the Congress  

<font color='#55563B' size='2'>Manuela Bora : « Le libre accès aux données renforce la démocratie locale et favorise la bonne gouvernance »</font>

Manuela Bora : « Le libre accès aux données renforce la démocratie locale et favorise la bonne gouvernance »  [30/03/2017]

Le 30 mars 2017, le Congrès a adopté un rapport intitulé « Le libre accès aux données = amélioration des services publics ». Présenté par Manuela Bora (Italie, SOC), ce rapport évoque la tendance croissante à diffuser et réutiliser des données publiques pour faciliter la transparence, améliorer la participation citoyenne et stimuler la croissance économique. Les données en libre accès sont des informations que chacun peut réutiliser gratuitement, sans aucune restriction légale ni technique. Le rapport indique de quelle manière ces données peuvent contribuer fortement à améliorer la gouvernance locale et faire de nos villes des lieux plus démocratiques. Ce thème est lié également à la « Feuille de route du Congrès des activités de prévention de la corruption aux niveaux local et régional ». Le libre accès aux données, en renforçant la transparence, peut en effet être un outil de lutte contre la corruption. « Grâce à la publication des données, il est plus facile pour la société civile de contrôler les dépenses publiques et de déceler les cas de corruption », a ajouté Manuela Bora. Le Congrès appelle les collectivités locales et régionales à concevoir des stratégies d’accès à leurs ensembles de données et à veiller au strict respect des lois relatives à la protection des données et de la vie privée. Au niveau national, le Congrès insiste sur la nécessité d’introduire des normes sur l’octroi de licences et de proposer des lignes directrices, ainsi que de répondre au risque de fracture numérique. 

Rapport CG32(2017)15
Présentation par Manuela Bora (anglais)
Vidéo
Dossier : 32e Session du Congrès