News

<font color='#55563B' size='2'>Congress supports new anti-corruption programme for the “Tyrol - South Tyrol - Trentino” region</font>

Congress supports new anti-corruption programme for the “Tyrol - South Tyrol - Trentino” region  [02/12/2014]

On 27 November, the EGTC (European Grouping of Territorial Cooperation) European Region Tyrol – South Tyrol – Trentino unanimously adopted its ''Triennial plan to prevent corruption 2014 – 2016'', aiming at reducing corruption and bringing to light more efficiently corruption practices. The plan also includes preventive measures and the implementation of a comprehensive management of the ''institutional risk''. Among the high-risk areas of corruption are fields like employment, salaries, development, commissioning of construction, service and delivery. Special trainings will be arranged for all EGTC employees to raise their awareness and illustrate the measures to be taken in suspicious cases. This EGTC resolution is an important contribution to the implementation of the Congress’ initiative to combat corruption at the local and regional level. Targeted action to combat corruption at the grassroots’ level was one of the main priorities of the Congress presidency of Herwig van Staa, (Austria EPP/CCE) who is currently President of the Parliament of Tyrol. On his initiative, an international conference on this subject took place in Innsbruck (Austria) last May. 
 

Le Congrès soutient le nouveau programme anti-corruption de la région « Tyrol – Sud-Tyrol – Trentin »  [02/12/2014]

Le 27 novembre 2014, le GECT (groupement européen de coopération territoriale) Région européenne du Tyrol – Sud-Tyrol – Trentin a adopté son « Plan triennal contre la corruption 2014 – 2016 », destiné à renforcer la transparence, à réduire la corruption et à mettre au jour plus efficacement les pratiques de corruption. Le plan inclut aussi des mesures de prévention et la mise en œuvre d’une gestion globale du « risque institutionnel ». Parmi les domaines présentant un haut risque de corruption figurent notamment l’emploi, les salaires, l’aménagement du territoire, l’octroi des marchés de construction et la délivrance des services. Des formations spécifiques seront organisées à l’intention de tous les employés du GECT afin de les sensibiliser à ces questions et de présenter les mesures à prendre en cas de suspicion. Cette résolution du GECT est une contribution importante à la mise en œuvre de l’initiative du Congrès visant à combattre la corruption au niveau local et régional. L’action ciblée contre la corruption au niveau local a en effet été l’une des priorités essentielles de l’ancien président du Congrès Herwig van Staa (Autriche, PPE/CCE) (2012 à 2014) qui est aussi l’actuel président du parlement du Tyrol. À son initiative, une conférence internationale sur ce thème s’est tenue à Innsbruck (Autriche) en mai dernier.