Promouvoir la liberté d’expression et du pluralisme des media au Maroc

La coopération entre le Maroc et le Conseil de l'Europe dans le domaine des médias se poursuit depuis quelques années maintenant. Le projet s'appuiera sur les résultats obtenus par des projets antérieurs tels que l'accord de partenariat 2018-2021 signé entre le Conseil de l’Europe et le Royaume du Maroc en 2018, et continuera de fonctionner selon une action axée sur la demande. Les initiatives seront complétées et coordonnées avec les priorités et les plans définis par les parties prenantes et les partenaires nationaux, y compris ceux définis dans le PANDDH, Plan d'action national pour les droits de l'homme, conformément aux normes du Conseil de l’Europe.

Le projet visant à promouvoir la liberté d'expression et le pluralisme des médias au Maroc est un programme conjoint du Royaume du Maroc et du Conseil de l'Europe d’une durée de quatre ans allant de janvier 2019 à décembre 2021

OBJECTIF:

  • Renforcer le cadre juridique et institutionnel propice à la liberté d'expression. Promouvoir un journalisme de qualité  par des normes éthiques et professionnelles et par des organismes d'autorégulation efficaces.
  • Renforcer les normes professionnelles et éthiques des journalistes et des jeunes professionnels et promouvoir un environnement juridique et institutionnel propice à la progression de la liberté d'expression en alignant progressivement les normes correspondantes du Conseil de l’Europe.

Une assistance technique spécifique sera fournie :

  1. Au ministère de la Culture et de la Communication dans ses efforts pour promouvoir les réformes dans le secteur des médias.
  2. Au Conseil national de la presse, nouvellement créé, en vue de renforcer le mécanisme d'autorégulation.
  3. L'initiative aborde également le mandat du régulateur audiovisuel afin de renforcer son indépendance et de s'aligner progressivement sur les normes et les lignes directrices du Conseil de l’Europe à l'ère numérique.
  4. Les organisations des journalistes

Activités principales:

  • Renforcement complet des capacités et soutien organisationnel du Conseil national de la presse
  • Soutien au syndicat national des journalistes dans le développement de sessions de formation spécifiques décentralisées
  • Participation de hauts fonctionnaires et de représentants des autorités aux travaux des comités ministériels
  • Formation spécifique à la demande pour les ministres, notamment sur la gouvernance de l'internet et le rôle des intermédiaires dans le paysage médiatique
  • Initiatives de sensibilisation au sujet de la représentation des femmes dans les médias avec le soutien des médias nationaux et éventuellement de l'autorité de régulation
documentation documentation

Actualités sur certaines activités du projet

 

Projets en cours