Retour

Séminaire interprofessionnel sur la protection des journalistes et la liberté d'expression à travers un système judiciaire efficace à Mostar

Mostar, Bosnie-Herzégovine 23 - 24 février 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Séminaire interprofessionnel sur la protection des journalistes et la liberté d'expression à travers un système judiciaire efficace à Mostar

Les attaques et les menaces, auxquelles les journalistes en Bosnie-Herzégovine sont confrontés, constituent une menace sérieuse à la liberté d'expression. Afin d'améliorer la sécurité des journalistes, les enquêtes sur les attaques ainsi que les procédures judiciaires devraient être plus efficaces. « Comment y parvenir? » était la question clé des participants au séminaire interprofessionnel, organisé dans le cadre du programme conjoint UE / Conseil de l'Europe « Approfondir les connaissances sur la dimension judiciaire de la liberté d’expression et des medias en Europe du Sud-Est » (JUFREX).

Les objectifs de ce séminaire étaient de faire face à la question de l'impunité des attaques contre les journalistes et les professionnels des médias en Bosnie-Herzégovine et d’améliorer la représentation des journalistes et éditeurs devant les tribunaux de Bosnie-Herzégovine. Gokce Turkyilmaz, avocat à la Cour européenne des droits de l'homme, était l'un des intervenants et a présenté des normes européennes pour la protection des journalistes à travers la jurisprudence de la Cour de Strasbourg.

Les participants de Bosnie-Herzégovine étaient des représentants de la communauté des médias en Bosnie-Herzégovine (journalistes et éditeurs) et des représentants du pouvoir judiciaire (juges, procureurs et avocats). L'organisateur de l'événement était l'Association des journalistes de Bosnie-Herzégovine, en partenariat avec le Conseil de l'Europe.

Cet événement a été réalisé avec l'aide financière de l'Union européenne et du Conseil de l'Europe. Les opinions exprimées ici ne peuvent en aucun cas être considérées comme reflétant l'opinion officielle de l'Union européenne.


Following the decision of the Committee of Ministers on 16 March 2022 the Russian Federation is no longer a member of the Council of Europe. The website will be updated as soon as possible to take account of this development.

« Toute personne a droit à la liberté d’expression »

Art. 10 de la Convention européenne des droits de l’homme

 

 Recherche

nous suivre nous suivre