Retour

Les nouveaux défis de la numérisation discutés au séminaire judiciaire de Strasbourg

Strasbourg 1 juillet 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Les nouveaux défis de la numérisation discutés au séminaire judiciaire de Strasbourg

Au cours des 10 dernières années, nous avons assisté à des développements mondiaux majeurs dans l'environnement en ligne, qui entraînent de réelles conséquences « hors ligne ». L'espace numérique est un puissant catalyseur pour un discours et une participation démocratiques plus inclusifs.  L’Internet libre et ouvert offre, entre autres, un accès simplifié à l’information, au savoir, à la culture et à l’éducation, et facilite également l’exercice des droits fondamentaux, tels que la liberté d’expression.

Dans le même temps, la numérisation s'accompagne de nouveaux défis pour les systèmes et les institutions démocratiques. L’utilisation des technologies numériques pose de sérieux problèmes, tels que des risques pour la vie privée suite au traitement massif et incontrôlé des données, à la propagation incontrôlable de messages haineux et à d’autres formes d’expression abusives en ligne, aux nouvelles formes de cybercriminalité et aux abus sexuels sur enfants, ou à l’utilisation d’Internet à des fins terroristes et pour semer la méfiance et la peur.

Le séminaire « Les défis des droits de l'homme à l'ère numérique : perspectives judiciaires », organisé par la Cour européenne des droits de l'homme, en coopération avec la Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit du Conseil de l'Europe (DGI), et avec le soutien  du ministère finlandais des Affaires étrangères le 28 juin 2019 à Strasbourg, a réuni des membres du pouvoir judiciaire, d'éminents praticiens du droit et universitaires, des représentants d'institutions européennes et d'organisations non gouvernementales, ainsi que d'autres professionnels. La diversité des intervenants, issus de différents systèmes juridiques et juridictions, a permis d’examiner différentes perspectives et d’échanger des vues sur les moyens de traiter la complexité de la protection en ligne des droits de l’homme pour le système judiciaire.